La rentrée 2017 du théâtre musical parisien est variée. On en trouve pour tous les goûts et c'est très bien ainsi. Parmi l'ensemble des productions, il y en a une un peu particulière qui se joue actuellement au Théâtre Comédia. Welcome To Woodstock. Pas vraiment une comédie musicale mais une sorte de tribute au célèbre festival. 

Welcome to Woodstock... Un road trip musical et psychédélique! C'est ainsi que le spectacle est présenté. A partir de 28 titres qui ont marqué l'époque, 12 artistes chanteurs, musiciens et danseurs réinventent les années hippies.

 

Le festival de Woodstock, c'est un nom qui résonne maintenant dans l'imaginaire populaire comme un évènement majeur de la fin des années 60. Mais il est difficile de réaliser l'impact qu'il a eu à l'époque. 

A l'origine, le festival est né d'une idée purement commerciale. Michael Lang, un jeune producteur a organisé le Miami Pop Festival qui a réuni 100.000 spectacteurs. Il veut se lancer dans un nouveau festival pour financer l'achat de son studio d'enregistrement Media Sounds. 

Aidé par le chanteur Artie Kornfeld, vice-président de Capitol Records, il convainc deux jeunes entrepreneurs, John Roberts et Joel Rosenman, d'investir avec lui et ensemble ils fondent Woodstock Ventures.

La manifestation est dans un premier temps prévue à Wallkill à 50 kilomètres de Woodstock. Mais les habitants refusent que le festival se passe chez eux. Max Yasgur, un fermier de White Lake, accepte de leur louer un terrain de 243 hectares pour la somme de 50.000 dollars. 

C'est ainsi que le Woodstock Music and Art Fair voit le jour. S'il devait officiellement se tenir en hommage à Bob Dylan,ce dernier préfère se rendre à Bearsville. Qu'à cela ne tienne, son nom sera retiré de l'affiche. 

C'est donc du 15 au 17 aout 1969 que se déroule ce festival. Les organisateurs prévoyaient d'accueillir 50.000 spectacteurs. C'est finalement 500.000 personnes qui s'y rendront et le festival se prolongera jusqu'au 18 aout au matin. 

32 groupes et solistes se succèdent sur la scène et la folk, le rock, la soul et le blues sont représentés. 

Le magazine Rolling Stone classe l'évènement parmi les 50 moments qui ont changé l'histoire du rock'n roll. 

Michael Wadleigh qui a filmé avec les moyens du bord en tire le documentaire Woodstock, sorti en 1970. 

Et musicalement de nombreux titres sont à jamais liés à Woodstock, à commencer par Star Spangled Banner interprété par Jimi Hendrix. sur lequel Il livre un solo de guitare oùil imite les bombardements de B-52 en pleine guerre de Vietnam. Alors que Santana entonne Soul Sacrifice, le Fish Cheer de Country Joe Mc Donald, la reprise de With a Little Help from My Friends de Joe Cocker, Tommy des Who ou Freedom chanté par Richie Havens sont eux aussi emblématiques. 

 

 

Welcome to Woodstock c'est donc un tribute à cette époque et à cet évènement qui a changé la face de la musique. 

L'argument est simple. Au lendemain de mai 68, une bande de copains parisiens décide de partir à Woodstock pour assister à ce qui est annoncé comme le plus grand concert de tous les temps. Sur les routes américaines, portés par les plus grands artistes de la contre-culture du pays, ils vont découvrir l'amour, le sexe libre, la drogue... 

Alors il faut être clair, il ne s'agit pas d'une comédie musicale. Le livret est d'ailleurs quasi inexistant et l'on frôle très souvent les clichés sur l'époque. 

On est en fait plus en face d'un concert hommage scénarisé. 

Cependant, les quelques scènes sont plutôt bien jouées par les artistes. 

 

 

Mais l'intérêt du spectacle est avant tout le choix des 28 titres qui sont mis à l'honneur et les voix incroyables des interprètes. 

Ca chante et ça chante très bien. Comment ne pas craquer dès que l'on entend les premières notes de Magali Goblet. Avec cette voix grave, elle rend un hommage vibrant à Janis Choplin. et chacun des artistes qui composent le cast nous rappellent les versions originales soutenus pour cela par des musiciens talentueux. 

A noter la prestation de Xavier V Combs, qui, dans le rôle de Jimi, évoque la condition des noirs dans l'Amérique de cette fin des années 60. Et on se demande si les Etats-Unis d'aujourd'hui sont vraiment différents. 

 

 

Dès l'ouverture du spectacle et le Go to Mirror des Who entonné par Yann Destal, on sait d'emblée que la playlist va nous embarquer dans un univers musical transcendant... 

Un moment hors du temps, qui fait naitre sur la bouche, les mots "C'était tellement mieux avant"... Bien évidemment en quelques secondes dès la sortie de la salle, le temps reprend son cours, et la bulle spatio-temporelle n'est plus qu'un souvenir. 

Un souvenir inventé... Celui d'avoir, quelque part, été le témoin de ce qui faisait l'ambiance de ce Woodstock, qui perdure et qui met de bonne humeur! 

 

 

Welcome to Woodstock, un spectacle de Jean-Marc Ghanassia, mise en scène de Laurent Serrano, avec Geoffroy Peverellin, Magali Goblet, Pierre Huntzinger, Morgane Cabot, Margaux Maillet, Jules Grison, Xavier V. Combs, Yann Destal, Cléo Bigontina, Benoit Chanez et Hubert Motteau. 

Au Théâtre Comédia, 4 boulevard de Strasbourg 75010 Paris, du jeudi au samedi à 20h00 et le dimanche à 17h00. 

Informations et réservations

Facebook

Welcome to Woodstock : Un spectacle à la gloire du rock 60's!
Retour à l'accueil