Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Le Refuge : quand il reste un espoir...

Publié par Christophe Gheeraert sur 16 Janvier 2011, 11:06am

 

Une fois n'est pas coutume, je vous propose de découvrir une association qui n'a pas de lien direct avec l'actualité culturelle. Quoi que...

 

Lorsque l'on travaille sur un nouveau spectacle comme c'est le cas en ce moment pour Nocturne Boulevard, on recherche un peu partout des informations sur les thèmes que l'on aborde.

 

Nocturne Boulevard parle entre autre de la difficulté d'être différent, de l'acceptation de soi et de l'autre et de l'homophobie au travers d'un personnage Léo, un jeune homme de 15 ans qui décide un jour de fuguer pour fuir les violences homophobes dont il est victime à l'école.

 

Alors lorsque l'émission "Envoyé spécial" propose un reportage sur le thème des jeunes et de l'homosexualité, ça nous interpelle.

 

Au delà des témoignages touchants comme celui d'Anthony, un jeune homme d'à peine 18 ans rejeté par sa famille, parce qu'un soir, son père découvre à la suite d'un SMS mal aiguillé que son fils est gay, on fait la connaissance de l'équipe du Refuge, une association de Monptellier, qui accueille, conseille et soutient des jeunes en situation difficile.

 

L'association est créée en 2003 dans le sud de la France et ouvre depuis des antennes à Paris, Marseille et Lyon.

 

Le Refuge, conventionné par l'Etat, est la seule structure à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement à la fois social, psychologique et médical à ces jeunes filles et garçons victimes d'homophobie, souvent rejetés par leur entourage.

 

Quand on sait le taux de suicide est de 7 à 13 fois plus élévé chez les jeunes gays que chez les jeunes hétéros, on se rend compte que le travail de cette équipe est primordiale.

 

Quoi de plus nécessaire en effet qu'une écoute rassurante pour retrouver l'estime de soi et pour se reconstruire afin de poursuivre sa vie dans de bonnes conditions.

 

La structure offre un accompagnement d'un mois renouvelable, éventuellement un hébergement temporaire au sein de ses appartements-relais, ce qui permet au jeune de se reconstruire. Il décide lui-même s'il souhaite retourner dans sa famille - la structure engage alors un travail de médiation familiale - ou faire une rupture totale. Le travail du psychologue consiste alors à l'armer pour ce deuil.

 

A l'heure actuelle, Le Refuge propose 20 places d'hébergement à Montpellier, Paris, Marseille et Lyon. Ce qui est bien peu face à la situation.

 

Difficile de penser qu'en 2011, l'homophobie soit toujours aussi présente et pourtant...

 

L'association fonctionne essentiellement grâce aux dons. Alors il nous semblait important d'en parler aujourd'hui.

 

Parce que tout passe par le dialogue et que la situation ne peut évoluer, même lentement, sans la communication et une visibilté plus grande de ceux qu'on appelle "Les minorités".

 

Cela nous conforte encore plus dans l'idée qu'il est important d'aborder ces sujets dans les spectacles, scénarii et les livres que nous écrivons.

 

Une dernière chose, parmi l'accompagnement que propose Le Refuge à ces jeunes, l'accès à la culture occupe une place de choix, Alors pourquoi ne pas leur offrir  la possibilité de voir vos spectacles, vos concerts...

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'association Le Refuge, rien de plus simple, il vous suffit de faire un petit tour sur leurs site.

 

http://www.le-refuge.org

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents