Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Jean-Michel Basquiat the radiant child actuellement au cinéma.

Publié par Christophe Gheeraert sur 13 Octobre 2010, 20:22pm

http://www.cinemovies.fr/images/data/affiches/2010/tn-jean-michel-basquiat-the-radiant-child-19624-1276247849.jpg

 

Le documentaire est très en vogue actuellement. Après celui qui concernait Les Doors, When you are strange, sorti il y a quelques mois, c'est  au tour de Jean-Michel Basquiat d'avoir les faveurs du grand écran.

 

La réalisatrice Tamra Davis, qui a bien connu ce peintre de génie, s'intéresse à son destin et nous fait découvrir le parcours de celui qui a marqué à tout jamais l'art moderne.

 

Pour l'occasion, elle utilise un entretien qu'elle a réalisé en 1986 avec Jean-Michel Basquiat et qui était resté inédit jusqu'ici. Elle interroge également les personnes qui l'ont connu depuis ces débuts.

 

Le documentaire riche en images d'archive, oeuvres du peintre, témoignages touchants permet de découvrir le destin trop court de cet artiste à la fois talentueux et ambitieux mais également fragile qui n'a pas su gérer sa notoriété.

 

Né à Brooklyn le 22 décembre 1960, il quitte son quartier pour s'installer en 1978  dans le sud de Manhattan où il va très vite se faire connaître en marquant les murs de la ville de ses graffitis sous le nom de Samo. Sans domicile fixe, il subsiste tant bien que mal en vendant des t shirts et des cartes postales dans la rue. Fréquentant les boites tel que le Club 57, il fait la connaissance d'Andy Warhol qui deviendra un de ses plus grands amis.

 

L'oeuvre de Basquiat peut se décomposer en trois périodes. 

 

de 1980 à 1982, le peintre montre son obssession de la mort en représentant des silhouettes squelettiques et des visages ressemblant à des masques. Il intègre également à ses toiles des éléments qu'il observe autour de lui, voitures, policiers, grafittis. En 1982 il participe à une exposition regroupant plusieurs artistes parmi lesquels Julian Schnabel qui lui consacrera un long métrage en 1996.

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51rDBPwogpL._SL500_AA280_.jpg

 

 

De 1982 à 1985, il marque un intérêt certain pour son identité noire et son histoire. Il représente des personnages noirs historiques ou contemporains qui font figure de proue ainsi que les évènements qui en découlent. Ses toiles sont alors des peintures sur panneaux multiples mélant surposition de textes écrits et de collage par exemple.

 

De 1986 à 1988; devenu dépendant à l'héroine, Jean-Michel Basquiat , peint de manière plus figurative, avec un style et des influences très différents de ses autres peintures.

 

En février 1987, Andy Warhol meurt. La disparition de son ami affecte Basquiat qui ne s'en remettra jamais. Il sera retrouvé mort dans son appartement le 12 aout 1988, suite à une overdose. Il avait 27 ans.

 

Il laisse une oeuvre considérable, plus de mille toiles et de 1000 dessins. Il est exposé à travers le monde et reste une référence de ce milieu underground new yorkais.

 

Il a vécu sa vie comme son oeuvre de manière intense. C'est ce que montre ce film qui se termine de façon très touchante sur le sourire de Basquiat. 

 

 

 

 

Jean-Michel Basquiat  the radiant child un documentaire de Tamra Davis actuellement au cinéma.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents