Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Nourith Here I am : Un nouvel album et un voyage musical!

Publié par Christophe Gheeraert sur 1 Février 2014, 12:58pm

Catégories : #musique

Nourith-Here-I-Am.jpg

 

Il y a des albums qui sont comme une invitation au voyage. Il suffit de les écouter les yeux fermés, pour qu'ils vous emportent très loin d'un quotidien pas toujours rose. 

 

Here I am en fait partie sans conteste.  Et ça fait un bien fou! 

 

Nourith est une artiste au parcours incroyable. Née à Beer Shiva, en Israel, elle monte sur scène à 6 ans. A 11 ans, elle vient passer 3 ans en France, ce qui lui permet de rencontrer un jeune compositeur Amnon Adiv, avec qui elle monte le groupe School Days. Elle découvre alors les studios d'enregistrement et signe un premier contrat d'artiste avec la maison de disque RCA. 

 

De retour en Israel, forte de cette expérience, elle fonde le groupe Rusty Nail, et reprend le repertoire de ses artistes préférés,  de Eurythmics à Tina Tuner, en passant par Police. Sans oublier celle qui reste encore aujourd'hui une source d'inspiration Kate Busch. 

 

Après son service militaire et une expérience de comédienne (elle joue dans le film Hamahtzeva de Roni Ninio), elle revient en France à 20 ans pour suivre ses études. 

 

Elle suit les cours du studio Alice Dona, puis s'inscrit à l'école du Théâtre National de Chaillot et apprend à jouer en français.  

 

A cette période, elle se produit dans la communauté juive de France, dans les centres, des soirées privées, mais n'hésite pas à chanter dans la rue.  Nourith, pour qui la recontre humaine est un moteur, garde de cette période d'excellents souvenirs. 

 

Ainsi, elle fait la connaissance de Jean-Pierre Taïeb, guitariste, compositeur et arrangeur, avec qui elle écrit ses premières chansons. 

 

Alors que Nourith continue à chanter dans la rue, elle est contactée par Eric Serra qui lui demande de chanter sur la bande originale du Cinquième Elément de Luc Besson. 

 

En 1999, sort son premier album Kol Yishama, qui lui permet de faire son entrée dans le cercle des chanteuses remarquées de la scène world et qui connait un certain succès. 

 

En 2000, elle participe à la comédie musicale Les dix commandements, dans laquelle elle interprète le rôle de Sephora, la femme de Moïse. Ce spectacle dans lequel on découvre également Yael Naim, lui permet de se faire connaitre du grand public. 

 

En 2002, un second opus sort , cette fois en français pour lequel elle collabore avec Yael Naim, Jacques Fauque et Boris Bergman. 

 

Nourith chante également avec d'autres artistes tels que Maurane, avec qui elle enregistre le titre On oublie et qui lui confie la première partie de sa tournée. 

 

En 2011, elle participe également à l'album Plein du monde du groupe Bratsch aux côtés d'Olivia Ruiz, San Severino, Tété... 

 

Si depuis elle est moins présente des média, Nourith continue sa carrière et enchaine les concerts, car elle le dit elle même ce qu'elle préfère dans son métier, c'est la scène. 

 

12 ans après la sortie de son dernier album, elle revient donc avec Here I am, qui contient 7 titres. Son projet le plus personnel? Peut-être, en tout cas, celui qui lui ressemble le plus, puisqu'elle s'est vraiment investie dans cet opus. Pour la première fois, elle ne se contente pas d'écrire les textes, mais se lance dans la composition, signe également les arrangements et surtout devient productrice. 

 

Fière de ses origines, mais également de la vie qu'elle a construit en France, elle mêle les influences, chantant en hébreux, en français ou en anglais, introduisant  des arrangements orientaux et cette façon singulière de chanter et de faire passer l'émotion avec douceur et intensité... 

 

Si l'on découvre cinq chansons inédites, on retrouve également deux reprises qui nous font redécouvrir Lettre à France de Polnareff et Wicked Games de Chris Isaak sous un jour nouveau! J'ai partiulièrement apprécié cette dernière cover et la façon dont Nourith a revisité ce qui est devenu un classique. 

 

Les morceaux en français permettent de se rendre compte des talents d'auteur d'une chanteuse qui choisit chaque mot avec précision et justesse. 

 

S'il est plus difficile de juger les chansons en hébreux, on se laisse gagner cependant la musicalité de cette langue. 

 

Au travers de ces titres, Nourith nous convie à un voyage dans son univers et je ne peux que vous inciter à répondre cette invitation.  

 

On se laisse emporter par la voix Nourith et cet album est une véritable réussite. 

 

 

Here I am, le nouvel album de Nourith. 

http://www.nourith.fr/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents