Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Le Refuge tire le signal d'alarme...

Publié par Christophe Gheeraert sur 27 Janvier 2013, 10:18am

Catégories : #évènement

377374_249746745082115_445427805_n.jpg

 

Pour une fois, je voulais me faire l'écho non pas d'un projet artistique, mais d'une cause qui me tient particulièrement à coeur, qui me révolte et dont je voulais parler, tout simplement parce qu'il est temps les choses et surtout les mentalités évoluent.

 

A quelques heures de la manifestation des pro mariage pour tous, cela me semblait important.

 

L'homophobie est toujours présente, et les débats sur l'ouverture du mariage aux couples homos n'a fait qu'exacerber un sentiment latent. Le pire dans l'histoire c'est que c'est loin d'être fini, puisque le projet de loi sera discuté à l'Assemblée dès le 29 janvier et que la droite a annoncé avoir déposé plus de 5000 amendements. De plus le débat sur les droits de la famille (Autorisation de la PMA aux couples de lesbiennes) ne fera que mettre un peu plus d'huile sur le feu.

 

Autour des manisfestations des opposés au projet de loi, on a entendu des propos homophobes qui ont élé livrés en toute impunité.

 

On se souviendra la banderole du défilé de Civitas (Les mêmes Civitas qui organisent une veillée de prière devant l'Assemblée Nationale le 29 janvier 2013.) "La france n'a pas besoin d'homosexuels". Que dire des "c'est la porte ouverte à l'autorisation de l'inceste et de la pédophilie"?

  

J'en passe, les média ayant bien largement relayé ces propos insultants, révoltants...

 

Au nom de la liberté d'expression  beaucoup ont vu là l'occasion de se livrer... Comme c'est souvent le cas des phrases commençant par "Je ne suis pas homophobe, mais..." ont fait leur apparution sur les réseaux sociaux.

 

Ces petites phrases assassines font leur bonhomme de chemin dans l'esprit de nombreuses personnes qui se sentent ainsi autorisé à dire le fond de leurs pensées...

 

Est-on contraint de tout entendre et de tout laisser dire?

 

Ceux qui soi disant oeuvre pour le droit et le bien être de l'enfant, laissent bien peu la place à la parole de l'enfant.

 

A les entendre, les enfants élevés dans des familles homoparentales ne sont qu'un pur fantasme... Et si on leur dit que ces enfants sont déjà bien présents, ils répondent d'un revers de la main comme pour tout balayer, "On trouvera une solution!"... Ah oui et laquelle?

 

Ces enfants existent, certains sont déjà adultes et s'expriment sur le sujet.

 

Si on leur laissait un peu la parole pour une fois....

 


 

 

Quand j'entends qu'un enfant nait de l'union d'une femme et d'un homme, je me dis que c'est la révélation du millénaire! Est ce que quelqu'un a remis en cause cette évidence?

 

Les homos ne sont-ils pas nés de la même manière?

 

Le fait d'être élévé par deux personnes de même sexe, ne remet pas en cause l'origine d'un enfant.  Quand on parle de l'importance de référents dans la vie d'un enfant, il évidents que les référents masculins et féminins ne manquent dans l'entourage d'un couple.

 

Quand on interroge les enfants qui ont grandi dans das familles homoparentales, on s'apperçoit que ce n'est pas la structure familiale dans laquelles ils ont été élevés qui leur a posé problème, mais le regard que certains posaient sur cette structure familiale.

 

Certes, pour ceux qui comme moi ont connu les débats sur le Pacs, on pouvait s'attendre à la violence des propos, mais je ne pensais pas que ce serait aussi dur.

 

Alors imaginez un seul instant à quel point cela peut être difficile pour un jeune qui découvre son orientation sexuelle et, qui dans un tel contexte, alors qu'il aurait besoin d'écoute, de conseils, se rend compte à quel point la différence, sa différence représente une tare pour une partie de la société.

 

Il est possible que parmi les personnes qui ont manifesté pour dénoncer le projet de loi, certains ont donné naissance ou donneront naissance à un enfant homosexuel! Comment réagiront-ils, les uns à l'annonce d'une sexualité différente, les autres au fait que leurs parents ont manifesté contre l'égalité des droits?

 

Oui le débat sur le projet de loi donne lieu à des paroles homophobes au quotidien et notamment dans certaines faimilles. Et cela laissera des traces durables.

 

Les premières victimes de cette homophobie ordinaire ce sont les jeunes.

 

Les associations qui luttent contre l'homophobie sont déjà confrontées aux conséquences.

 

Le Refuge qui offrent aux jeunes rejetés par leur famille pour leur homosexualité des solutions d'hébergement et une aide psychologique, tire aujourd'hui la sonnette d'alarme face aux difficultés auxquelles ils doivent faire face.

 

L'antenne parisienne de l'association a reçu sur sa ligne d'urgence 435 appels en 2012... 200 de ces appels ont été reçus sur le seul mois de décembre.

 

Pour cette nouvelle année, à la date du 20 janvier, l'association a reçu 200 appels.

 

Les capacités d'accueil du Refuge sont limitées, à tel point que Nicolas Noguier, Président de l'association reconnue d'utilité publique, annoce devoir faire appel à des hébergements d'urgence en hotel, pourlutter contre la recrudescence des situations que les bénévoles gèrent au quotidien.

 

Le refuge a besoin de vos dons pour continuer l'action qui est la sienne.

 

A l'heure où les opposants au mariage pour tous réclament à chaque manifestants du 13 janvier 2013 un euro pour payer la facture de remise en état de la pelouse du Champ de Mars, si chaque manifestant de la manisfestaion d'aujourd'hui donne un euro à l'association Le Refuge, cela permettra d'envisager dès ce soir un hébergement pour des jeunes en difficulté...

 

N'hésitez donc pas à soutenir l'association Le Refuge et à manisfester pour que les choses bougent enfin!

 

grande-manifestation-pour-l-egalite-dimanche-27-janvier-201.png

 

http://www.le-refuge.org/

 

http://www.20minutes.fr/montpellier/1087059-refuge-etait-derniere-chance

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents