Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


La Grande Guerre s'expose à Paris!

Publié par Christophe Gheeraert sur 3 Mars 2014, 13:07pm

Catégories : #Exposition

http://www.paris-bibliotheques.org/wp-content/uploads/2013/10/14-18-PARIS-GUERRE-affiche-OK-.jpg

 

Cela n'aura échappé à personne, Les commémorations pour le centenaire de la Première Guerre Mondiale ont commencé. De nombreux évènements sont organisés un peu partout, notamment sur les lieux de mémoire, tout comme là où se trouvaient les tranchées. 

 

Paris n'est pas en reste et l'année va être riche pour rendre hommage à cette période, qui finalement, a été quelque peu oubliée, dans l'histoire de notre capitale, plus marquée par la seconde guerre mondiale. 

 

Alors qu'il ne reste que quelques jours à peine pour aller voir l'exposition "fusillé pour l'exemple, les fantômes de la République" qui se tient jusqu'au 7 mars dans la salle des Prévots de l'Hotel de ville, je voulais évoquer une autre exposition que vous pouvez visiter jusqu'au 15 juin 2014 à la galerie des bibliothèques de la Ville de Paris.

 

Intitulée "Paris 14-18, la guerre au quotidien", l'exposition présente 200 des 2000 clichés réalisés dans la capitale, durant la grande guerre, par un photographe, peu connu, originaire du Nord, Charles Lansiaux. 

 

Cet autodidacte est devenu professionnel en 1900. Quand la mobilisation générale est annoncée le 2 aout 1914, Charles Lansiaux a l'idée de réaliser un reportage photos sur du long terme qu'il appelle "Aspect de Paris pendant la guerre". Il photographiera ainsi des scènes de la vie quotidienne jusqu'à l'armistice du 11 novembre 1918, et quelques vingt ans avant un autre photographe qui entrera dans l'histoire, Robert Doisneau. 

 

Charles Lansiaux a privilégié l'aspect humain dans son travail, avec pour décor Paris, on y découvre les Parisiens, les femmes et les enfants dans leurs activités de tous les jours. On y voit également des soldats étrangers, des permissionnaires et des blessés... 

 

http://www.paris-bibliotheques.org/wp-content/uploads/2013/10/h%C3%B4tel-de-ville.png

 

Le photographe n'a jamais travaillé pour la presse de l'époque, et ses photos n'ont jamais été publiées pendant la guerre, ni après. Conscient cependant que son reportage avait valeur de témoignage, il vendait régulièrement ses clichés à la Bibliothèque historique de Paris. 

 

Cette exposition est donc aussi une façon de rendre hommage au talent méconnu de Charles Lansiaux. 

 

Pendant les quatre années de guerre, la capitale est finalement assez épargnée. Le siège de la ville a été évité grâce à la bataille de la Marne. Quelques bombardements des Tauben (avions allemands), quelques privations marquent la vie des parisiens durant cette grande guerre.Parisiens qui ne percoivent que de très loin ce conflit. Seules les nouvelles du front, le retour des blessés semblent donner un aspect concret aux évènements. 

 

Il faut dire que les autorités font tout pour dissimuler la réalité de cette guerre aux contemporains. L'exposition n'est donc pas consacrée aux photos des tranchées. Mais au travers des clichés de cette normalité apparente, ce sont les contours d'une société en pleine mutation qui se dessinent, la recherche de l'information, l'avènement du cinéma, la place des femmes... 

 

 

http://images1.livreshebdo.fr/sites/default/files/styles/gallery_large/public/assets/images/lansiaux3.png?itok=g07jSklc

 

Alors que tout le monde espérait une guerre courte, le confilit s'installe de façon durable. On retrouve ainsi dans les photographies de l'époque les traces de cette période violente. Il n'est pas rare de découvrir par exemple, le costume noir des veuves, les quêteurs de plus en plus présents, les camelots qui trahissent une certaine misère, les plus aisés qui semblent avoir disparu. 

 

L'exposition est conçue comme un parcours qui commence par une certaine insouciance des débuts de la guerre, et qui s'assombrit au fil des années. Au delà des photos inédites de Charles Lansiaux, des documents contemporains, affiches, unes de la presse contribuent à accentuer la proximité que l'on ressent avec l'époque. 

 

Il est évident que cette exposition offre une mise en lumière de cette grande guerre et que l'on peut, je dirais même que l'on doit, y aller en famille et ainsi instaurer un dialogue avec les plus jeunes, loin des livres d'école, pour qu'ils comprennent la grande histoire au travers de la vie de milliers d'anonymes qui pourraient être leurs aieuls. 

 

Paris 14-18, la guerre au quotidien, une exposition jusqu'au 15 juin 2014, galerie des bibliothéques de la Ville de Paris, 22 rue Malher 75004 Paris, du mardi au dimanche de 13 à 19 heures, Nocturne les jeudis jusqu'à 21 heures. 
 http://www.paris-bibliotheques.org/expositions/paris-1418-guerre-au-quotidien/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents