Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


L'hôtel des Roches Noires : Une rencontre entre morts et vivant...

Publié par Christophe Gheeraert sur 28 Janvier 2012, 15:17pm

Catégories : #Théatre

55851.jpg

 

Pour avoir assisté à des lectures organisées entre autre dans le cadre des lectures de Diva, j'avais été alors étonné de l'impact que vous pouvez avoir le livret sur le public. C'est très impressionnant de voir les gens sortir avec une certaine émotion, les yeux embrumés et la voix pleine de trémolos après avoir entendu le texte et les chansons d'un spectacle en devenir;

 

On pouvait dès lors se demander quand ce musical deviendrait une réalité. C'est enfin le cas et on ne peut que s'en réjouir.

 

Une création entièrement française c'est assez rare pour le signaler et on se doit de féliciter Françoise Cadol et Stéfan Corbin pour leur persévérance.

 

Mais que se cache-t-il derrière cet "Hôtel des roches noires"?

 

Non il ne s'agit pas d'une lègende, ce lieu a bel et bien existé, à Trouville, immortalisé dans une toile peinte en 1870 par Manet et exposée au Musée d'Orsay.

 

ME0000053750_3.jpg

 

Mais au delà de la portée historique de ce tableau, L'hôtel des roches noires, aujourd'hui désaffecté, est le lieu central de ce musical.

 

Central, car la vie de chacun des personnages du spectacle est liée à ce lieu, et ce n'est pas par hasard qu'on les croise ici...

 

Jules y trouve refuge alors qu'il vient d'avoir un accident. Il va y rencontrer d'étranges habitants, qui s'avèrent être des fantômes, gardiens du lieu et des nombreuses histoires d'Amour qui se sont nouées dans cet hôtel au moment de ces heures de gloire.

 

Convoité par de nombreux promoteurs, l'hôtel des Roches Noires, peut compter sur la volonté sans faille de ses habitans de préserver le lieu. Ils n'hésitent pas à effrayer les plus téméraires.

 

Leur  objectif? Trouver un vivant suceptible de réhabiliter l'hôtel afin d'être à nouveau les témoins éternels d'histoires d'Amour. L'Amour pour lequel ils ont vécu et sont morts autrefois.

 

Et si Jules qui vient d'arriver et qui est capable de les voir. Si Jules qui ne vit que dans le souvenir d'un amour perdu, était celui qu'ils attendaient pour atteindre leur but?

 

L'occasion pour eux de raconter leurs histoires...

 

Certes, la troupe n'est plus celle des lectures, mais on peut dire qu'il y a du beau monde sur la scène du Vingtième Théâtre. A commencer par Gaelle Pinheiro, à peine sortie de l'aventure Frankenstein Junior.

 

Gaelle nous prouve, une nouvelle fois l'étendue de son talent. Elle s'impose en effet à chaque fois, comme une évidence et c'est un plaisir de la retrouver dans cette aventure.

 

401751_2720394093198_1357427126_32735017_1126707618_n.jpg

 

A noter également la présence d'Olivier Breitman et Arnaud Denissel, qui nous prouvent que les comédiens de théâtre musical sont des artistes complets, aussi à l'aise dans le chant que dans la comédie.

 

Il n'en faut pas oublier pour autant Arianne Pirie, plus vraie que nature dans le rôle d'une chanteuse populaire, qui refuse d'admettre qu'elle est morte, mais également Françoise Cadol, Stefan Corbin et Christian Erickson qui apportent leur touche à cette histoire.

 

 

399782_2720424733964_1357427126_32735107_244465966_n.jpg

Mêlant émotion et humour avec brio, mis en valeur par la mise en scène efficace de Christophe Luthringer, ce musical devrait faire mouche auprès du public, alors n'hésitez pas à vous rendre au Vingtième Théâtre,  pour partager un moment placé entre la vie et la mort mais surtout entre l'humour et l'Amour.

 

397397_2720417053772_1357427126_32735087_395740325_n.jpg

 

396606_2720417533784_1357427126_32735089_879535122_n.jpg

 

L'hotel des Roches Noires, un musical de Françoise Cadol et Stefan Corbin avec Ariane Pirie, Gaëlle Pinheiro, Arnaud Denissel, Christian Erickson, Françoise Cadol, Stefan Corbin, Olivier Breitman , dans une mise en scène de Christophe Lusthringer.

 

Du mercredi au samedi à 19h30, le dimanche à 15h00, au Vingtième Théâtre, 7 rue des Platrières 75020 Paris, jusqu'au 4 mars 2012.

 

Merci à Michèle Dufour pour les photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents