Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


L'homme qui voulait vivre sa vie au cinéma le 3 novembre

Publié par Christophe Gheeraert sur 30 Octobre 2010, 11:03am

Catégories : #cinéma

19497384_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100823_035908.jpg

 

Eric Lartigau (Prête moi ta main) présente dès mercredi prochain son nouveau film au titre qui est un véritable programme "L'homme qui voulait vivre sa vie".

 

A l'origine, il s'agit d'un roman de l'auteur américain Douglas Kennedy, qui a connu un grand succès. Le héros du livre, Ben Bradford, devient ici Paul Exben, puisqu'Eric Lartigau a transposé l'action en partie en France (l'histoire originale ayant lieu à New York et dans le Montana) et va jusqu'à modifier la fin, tout en conservant la thématique, à savoir la quête de l'identité.

 

A la trentaine, on peut dire que Paul Exben a réussi dans la vie : avocat réputé au barreau de Paris, une villa magnifique dans la banlieue chic, une femme et deux fils. Pourtant, Paul déteste sa vie. Il aurait aimé être photographe. De plus son épouse fait preuve d'une certaine froideur à son égard. Il finit par penser qu'elle vit une aventure extraconjugale. Ses soupçons se confirment. Un coup de folie va bouleverser son existence entière, l'amenant à changer d'identité, de prendre la fuite et vivre sa vie...

 

Pour Douglas Kennedy, une adaptation française allait de soi : "J'étais sûr qu'à la fin, il y aurait une adaptation française! Les français sont sensibles... L'homme qui voulait vivre sa vie est assurément un roman que nombre de producteurs et réalisateurs, au fil des années, ont tenté de porter  l'écran. J'ai eu sous les yeux au moins cinq scénarii différents. Toutes les propositions que l'on m'a faites aux Etats-Unis étaient trop hollywoodiennes."

 

L'auteur est donc très satisfait du scénario d'Eric Lartigau. " Ce qui m'a surpris lorsque j'ai vu le film pour la première fois est de voir combien Eric avait réussi à condenser mon récit. Son film est brillament conçu et construit. Je n'aurais pu rêver meilleure adaptation et croyez-moi peu de romanciers peuvent le dire."

 

Pourtant les deux hommes n'ont pas travaillé ensemble. En effet Douglas Kennedy a fait entièrement confiance au réalisateur, ne le rencontrant uniquement que deux ou trois semaines avant le début du tournage.

 

Confiance qui est un cadeau pour Eric Lartigau : "C'est un vrai luxe. Douglas a eu cette générosité de nous laisser nous approprier l'histoire. Et heureusement, parce que vous ne pouvez pas faire sans arrêt référence au livre. Cette histoire était en moi, ma préoccupation première était de retraduire les questions essentielles que Douglas abordait."

 

Pour cela il prend donc des libertés avec le roman le transposant en Europe (Paris, Bretagne et Monténégro) et modifiant la fin. "Arriver à la même fin que Douglas en si peu de temps n'était pas plausible. Il me fallait une chute forte, où le héros pouvait trouver sa place, gagner sa rédemption."

 

C'est donc un pari réussi porté par une distribution remarquable. Un thriller à découvrir et aussi l'occasion de relire ce best seller de Douglas Kennedy toujours disponible aux Editions Pocket.

 

9782266194600.jpg

 

 

 

L'homme qui voulait vivre sa vie, un film d'Eric Lartigau d'après le roman de Douglas Kennedy avec Romain Duris, Marina Foïs, Catherine Deneuve, Niels Arestrup au cinéma à partir du 3 novembre.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents