Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


L'Asphodèle : Quand le bordel se joue cabaret!

Publié par Christophe Gheeraert sur 30 Septembre 2012, 12:59pm

Catégories : #Théatre

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-prn1/41807_507694415914698_265162829_n.jpg

 

Hier avait lieu la dernière de la pièce musicale L'Asphodèle. Dernière? Pas vraiment puisque d'autres dates viennent de se confirmer. Autant d'occasions de découvrir ou de redécouvrir ce spectacle haut en couleurs.

 

Mais qu'y a-t-il derrière ce nom pour le moins énigmatique? 

 

423670_363543470391559_1276473777_n.jpg

 

L'Asphodèle est un cabaret qui a connu son heure de gloire. Mais ça, c'était avant! Face à la crise, le propriétaire du lieu, Jean-claude et Gisèle, la tenancière, ont du se résoudre à se livrer à un business plus lucratif et les artistes sont devenus prostitués.

 

Mais les affaires sont loin d'être excellentes. Alors que Jean-Claude, voulant faire des économies, a décidé de couper l'électricité, Charly fait son entrée. Il ignore que l'endroit ne propose plus les mêmes plaisirs que par le passé. Son rêve : devenir chanteur.

 

La jeunesse et une certaine naïveté de ce garçon laissent penser à Giséle que ce dernier peut devenir un atout dans le but d'attirer une nouvelle clientèle.

 

C'est ainsi que Charly va partager le quotidien des pensionnaires de L'asphodèle. On y croise Kriss, spécialiste du SM,  Lou, amoureuse d'un client qui ne cherche pas les sentiments, Vince, jeune homme qui aime l'amour et qui cache un terrible secret et Yann, l'homme à tout faire qui aime Lou plus que tout.

 

Autant de personnages singuliers et touchants. Une chose est sûre, s'ils vendent leurs corps, ils n'ont pas céder leur âmes et leurs sentiments sont purs.

 

Si certains l'ignorent ou l'ont oublié, Charly sera à l'origine d'une prise de conscience de leur part et d'un changement radical dans leurs existences...

 

253156_363544087058164_1690179205_n.jpg

 

Cette pièce de Léah Marciano dépeint les relations humaines, laissant de côté les pudeurs habituelles. Et quoi de mieux qu'un bordel pour lever le voile sur les sentiments les plus profonds.

 

Le texte, à la fois précis et touchant, est mis en valeur par une illustration musicale très bien choisie. A chaque chanson, on a l'impression d'entendre la voix intérieure du personnage qui l'interprète. Il s'agit certes de reprises. Cependant, elles ont toutes leur place dans ce spectacle. Rien n'est superflu!

 

La mise en scène signée de Leah Marciano et Emilie Belina Richard, ainsi que les chorégraphies de Faustine Pont donnent des moments riches en émotions, du rire aux larmes, et subliment l'atmosphère d'une certaine sensualité.

 

Quant aux sept comédiens qui donnent vie à cette histoire, ils ont le dynamisme nécessaire et mettent tout leur talent au profit du texte. Leur jeu est juste et efficace, à tel point qu'ils nous plongent dès les premières minutes dans l'atmosphère particulière de cet endroit. En plus ils chantent bien et on peut souligner la direction musicale et vocale de Jonathan Marois, qui les accopagne également sur scène au piano et à la guitare.

 

Le Théâtre des Deux Rêves devient le temps d'une soirée, l'antre de l'Asphodèle et je ne peux que vous encourager à pousser la porte de cet ancien cabaret. Il est certain en effet que vous passerez un excellent moment et vous y ferez la connaisance de personnages auxquels vous vous attacherez.

 

On peut espérer que l'Asphodèle vive longtemps. C'est tout ce que l'on souhaite à cette équipe fabuleuse.

 

485825_363544500391456_458026438_n.jpg

 

L'Asphodèle, une pièce musicale de Leah Marciano, mise en scène de Leah Marciano et Emilie Belina Richard, chorégraphie de Faustine Pont, arrangements, directions musicale et vocale et accompagnement de Jonathan Marois.

 

Avec Juliette Antonas, Kévin Coelho, Arnaud Cordier, Estelle Donchery, Arnaud Laurent, Faustine Pont, Julien Veilleux

 

Au Théâtre des Deux Rêves, 5 passage de Thionville 75019 Paris, les samedis 20 et 27 octobre et les vendredis 16 et 23 novembre 2012.

 

http://www.lasphodele-lapiece.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents