Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Elle s'appelait Sarah : le nouvel film de Gilles Paquet Brener

Publié par Christophe Gheeraert sur 13 Octobre 2010, 21:20pm

Catégories : #cinéma

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/72/82/00/19481411.jpg

 

Ils sont nombreux les films qui traitent de la seconde guerre mondiale, notamment des heures sombres de la shoah.

 

On se souvient encore de "La rafle" de Roselyne Bosch sorti il y a quelques mois.

 

A l'annonce de ce nouveau film de Gilles Paquet Brener, certains s'écriront "Encore!"

 

Et pourtant, au delà du devoir de mémoire, il est important d'en parler et d'évoquer le sujet comme un garde fou.

 

Ici, Gilles Paquet Brener adapte le roman de Tatiana De Rosnay paru en 2006.

 

Le 16 juillet 1942; plus de 13000 juifs sont arrêtés par la police française puis conduits au vélodrome d'hiver avant de partir vers des camps de transit et les camps de la mort. Parmi eux, une fillette, Sarah et ses parents.

 

Soixante ans plus tard, une journaliste américaine, Julia Jarmond, enquête sur cette période et va découvrir l'histoire de Sarah. Elle n'aura de cesse de continuer afin de retracer le destin de cette petite fille bien que confrontée à ses propres problèmes. En effet sa vie et ce passé sur lequel elle travaille sont étroitement liés.

 

L'intelligence du scénario réside dans le jeu  croisé du présent et du passé, entre la vie de cette journaliste et celle de Sarah.

 

C'est Kristin Scott Thomas, qui joue le rôle de Julia avec beaucoup de justesse. Elle dit de son personnage : " Les parties du film traitant des années 40 sont tellement fortes! Pas besoin de commentaires. Il suffit de suivre le parcours de cette journaliste confrontée aux problèmes qui sont les siens : son mariage, sa grossesse inespérée, sa fille adolescente, sa belle famille. Tout se mélange à cause de son état physique, elle est plus émotive, instinctive. Julia est une femme acharnée, elle se sent responsable de ce qu'elle sait."

 

Ce film traite de ce profond besoin de connaître la vérité et du prix à payer pour cela

 

"Cette femme est obsédée par l'idée de bien faire, même si la vérité blesse. Je ne pense pas l'avoir fait moi-même. Mais je ne suis pas le personnage. J'aurais eu peur de la vérité, car il faut du courage et croire au courage des autres. Elle n'est pas diplomate, plutôt égoïste."

 

Une raison supplémentaire d'aller voir ce film, c'est la présence de Mélusine Mayance qui interprète Sarah et qui est tout simplement exceptionnelle.

 

 

 

 

Elle s'appelait Sarah un film de Gilles Paquet Brener d'après le roman de Tatiana De Rosnais avec Kristin Scott Thomas, Mélusine Mayance, Niels Arestrup, Frédéric Pierrot, Michel Duchaussoy, Dominique Frot, Gisèle Casadessus, Aidann Quinn.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents