Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Des plaisirs de se faire insulter publiquement sur les réseaux sociaux...

Publié par Christophe Gheeraert sur 26 Février 2014, 19:54pm

Pour une fois, je ne parlerai pas d’actualité culturelle… Rassurez-vous, Samuel et moi y reviendrons très vite…

 

Non je voulais rédiger un billet d’humeur, concernant une mésaventure qui m’est arrivée ce week-end et qui pourrait arriver à chacun d’entre vous.

 

Que les choses soient claires, je ne remets en aucun cas en cause les réseaux sociaux en eux même, mais l’utilisation que des individus sans le moindre scrupule en font à notre détriment, véhiculant ainsi de nous, une image qui peut nous porter préjudice et avoir des conséquences terribles dans certains cas.

 

Alors que ce n’est pas dans mes habitudes, j’userai de la même méthode qu’eux, citant des noms, des pages, parce que la personne dont je vais vous parler ne s’est pas gêné pour le faire avec moi, et surtout qu’il ne s’agit pas de diffamation, puisque je vais parler de faits avérés, dont j’ai les preuves.

 

Mais venons-en aux faits ! Tout commence par un samedi matin tranquille, alors que je me connecte sur Facebook en sirotant mon café. L’un de mes contacts m’informe qu’il a reçu un message privé, le mot privé a tout sens dans cette histoire, en provenance de la messagerie de la page Facebook de Boy George bcbg Fan Club. Message où mon nom apparaît clairement et sans fautes… Pourtant dieu sait à quel point il est difficile à écrire mon nom ! Il est qualifié d’un adjectif qui vise à mettre l’accent sur mon physique rondouillard, que j’assume et que je vis très bien,  ceux qui me connaissent le savent ! l’expéditeur fait part également en des termes orduriers de sa volonté d’avoir sur ma personne et sur d’autres, qui ne sont pas nommément cités, une activité d’ordre scatologique, non sans omettre d’évoquer la prétendue activité professionnelle de celles qui nous ont donné la vie…

 

Bref, le genre de message qui agace dans un premier temps, mais qui finit par faire sourire, tant on se dit que la personne qui a écrit ces mots ne doit pas être en possession de toutes ses capacités intellectuelles… Si toutefois elle en a eu un jour des capacités intellectuelles…

 

Second épisode, dimanche… Un dimanche qui commence de la meilleure façon qui soit, écriture, travail sur différents projets, représentation théâtrale, rencontre avec un ami autour d’un café. Puis retour à la maison… Et là ! La douche froide !

 

en me connectant sur Facebook, j'y trouve un message m'invitant à me rendre sur la page que j'ai cité plus haut en me prévenant que c'etait le pompon! 

 

En y allant, je confirme Méga Pompon !!! Le message sur lequel mon nom apparaît et qui, jusque là, était privé se retrouve publié sur cette page, étalé à la vue des 1784 personnes qui ont cliqué sur « J’aime » mais également de ceux qui ont visité la page puisqu’elle est ouverte à tous, sans que l’administrateur de la dite page n’ait pris le soin de cacher mon patronyme, de m’informer de la diffusion de ce message privé, ou encore de me demander si j’étais d’accord pour qu’il le publie. Ce qui me semble être la moindre des politesses puisque je suis concerné à premier titre, je suis cité dans ce message…

 

En complément de la capture d’écran de ce message, il se fend d’un commentaire expliquant que la plaisanterie a assez duré, que quelqu’un a piraté sa page et a envoyé ce message à son insu (Ce qui reste à prouver), que c’est grave de se permettre d’insulter les gens.

 

Oui je suis d’accord c’est grave d’insulter les gens… C’est tout aussi grave de publier un message privé, de le rendre ainsi publique et de contribuer de cette façon à diffuser le caractère insultant et haineux qu’il contient, de le propager alors qu’à la base il devait rester privé !

 

Lorsque je me suis rendu compte de la présence de ce message, il y avait déjà 8 heures qu’il s’y trouvait. J’ai donc commenté sa publication afin de lui faire part de ma désapprobation, que je trouvais inadmissible qu’il ne prenne pas le temps de m’écrire pour me demander mon accord, avant diffusion… Pour seule réponse, je n’ai eu qu’un « ce n’est pas moi qui écrit ce message ». Je lui demandais de s’excuser pour l’avoir partagé sans mon accord, il a refusé, plus précisément il a fait l’impasse sur cette demande, tout comme quand je lui ai demandé son nom.

 

Cette personne, en tant qu’Administrateur de la page, est responsable du contenu de celle-ci, elle a d’ailleurs reconnu avoir publié ce message sur son mur, mais toujours en se réfugiant derrière le fait qu’elle n’était pas à l’origine de ces mots… La belle affaire!

 

Pas d’excuses de sa part, pas de nom communiqué, une défense qui revient en boucle, une bataille à coup de commentaires qui a duré 4h30 montre en main, avant qu’il ne daigne supprimer sa publication « par respect pour moi »… Ouah quelle mansuétude !!! Mais où commence le respect ?

 

Le respect n’aurait-il pas été de ne pas rendre publique un message qui n’avait aucune raison de le devenir et  de régler le prétendu litige  qui l’oppose à une tierce personne en privé, sans m’inclure dans une histoire qui à la base ne me regarde en rien?

 

Le respect n’aurait-il pas été de me demander si j’acceptais qu’il le partage ou, le cas échéant de masquer mon nom, de façon à ce qu’il ne soit pas associé au langage ordurier de son contenu et que je devienne ainsi une victime qui n’a rien demandé à personne?

 

Le respect n’aurait-il pas été de me présenter des excuses et de reconnaître l’erreur qu’il avait faite ?

 

Non !!! Le respect chez cette personne c’est dès lundi matin, alors que j’ai publié sur son mur un message en français et en anglais expliquant aux personnes qui le suivent de quelle manière plus que cavalière il m’avait traité, de supprimer mes commentaires et demandes d’excuses publiques, de me bloquer sur sa page…

 

Comme il avait refusé de me donner son nom, parce que je le menaçais de porter plainte contre lui pour diffusion de message à caractère injurieux et haineux à mon encontre… J’ai donc fait quelques recherches et j’ai fini par trouver qui se cachait derrière Boy George bcbg Fan Club, il s’agit d’un certain Carlos Peirats, joli nom n’est-il pas pour une personne qui n’a pas le courage de ses actes !

 

Je me suis fendu d’un nouveau message lundi dans la journée lui expliquant le grief que j’avais à son égard, de manière totalement légitime, vous en conviendrez. En lui reprochant le fait qu’il ne m’avait pas prévenu… voilà ce qu’il m’a répondu, je ne fais que citer les passages qui concerne mon affaire je cacherai les noms de ceux que je ne connais pas, et laisse la réponse dans son jus, sans rien modifier :

 

« Un ami m’a avisé qu’un message très violent était publié sur le mur d’un soi-disant fan M*****D. N’étant pas ami avec ce fan, j’ai demandé à mon ami de me faire une capture d’écran de ce message. Et j’ai découvert qu’on avait fabriqué un faux message sous le nom de ma page et en écrivant des choses horribles. J’ai vu qu’on vous citait, mais j’ai pensé que c’était encore un nom prénom faux (…) J’ai donc publié ce message plusieurs heures pour aviser les membres de ma page et leur dire que ce n’était pas nous qui avions fait cela. Ne vous connaissant pas j’avais pas de raison de vous contacter car je ne savais pas que vous existiez. A la suite comme vous m’avez contacté, j’ai enlevé le message par respect envers vous. Voilà tout. Donc je ne vois pas pour quoi ce grand drame, personne n’a commenté le message pendant qu’il était là durant 4 heures personne ne m’a contacté et personne ne s’est plein de quoi que ce soit. Et personne ne m’a parlé de vous. Donc il n’y a pas mort d’homme. (…)Donc je n’ai pas à m’étaler plus sur quoi que ce soit. Je vous ai demandé de vous enlevez de la page si vous n’aimez pas ni moi ni la page. Et vous continuez à y être. Donc c’est votre choix. Je n’ai jamais parlé de vous ni vous ai cité dans quoi que ce soit. Pour quoi le ferais je ? Je ne vous connais pas, donc pour quoi j’irais vous attaquer. Voilà vous savez tout, je ne peux pas faire plus. Il n’était en aucun cas mon intention de vous blesser »

 

 

Pour répondre ouvertement et directement à toi Carlos Peirats… Je trouve plus que limite la façon dont tu t’aies procuré ce message (si tant est que ce soit exact).

 

Par ailleurs, la personne qui se dit : "Tiens, je vais me créer un profil en prenant un pseudo... Qu'est ce que je pourrais choisir??? Christophe Gheeraert!!! C'est bien ça! Ca se retient facilement!" est particulièrement forte! 

 

Tu ne savais pas que j’existais derrière ce nom… Et bien si, il y a bien une personne qui porte ce nom depuis plus de 43 ans… Et pour le savoir il te suffisait de m’envoyer un message, je t’assure je t’aurais répondu… Je peux même t’envoyer mon acte de naissance si tu doutes toujours de mon existence. 

 

Personne ne t'a contacté pendant les 4heures où le message était sur son mur, personne ne s'est plaint??? Rectifions un peu les choses, ce message est resté 12h30 sur ton mur avant sa supression. Je t'ai contacté et me suis plaint... Tu as mis 4h30 à partir de mon premier commentaire pour le supprimer! 

 

Tu n'as jamais parlé de moi ou cité sur ta page... Et comment se fait-il que le message où mon nom apparait s'est retrouvé sur ton mur? Pourquoi tu irais m'attaquer alors que tu ne me connais pas? Oui pourquoi? Pourtant c'est ce que tu as fait en rendant publique un message privé! 

 

Tu ne voulais pas me blesser... Alors il aurait peut être fallu y réfléchir avant de publier ce message pour régler un différend dans lequel je n'ai rien à voir... 

 

Tu m'as dit de me désinscrire de ta page... Je n'étais pas inscrit sur ta page quand tu as publié ce message. Et si je l'ai vu c'est parce que ta page est ouverte à tous, ce n'est pas un groupe privé. De plus tu m'as bloqué sur ta page, me refusant ainsi le droit légitime d'expliquer à tout le monde, la façon on ne peut plus légère avec laquelle tu as usé d'un message où j'étais cité... 

 

Dans cette histoire Carlos Peirats, tu as raison, il n'y a pas eu mort d'homme, rassure-toi... Mais cela ne te dédouane pas de la gravité de ce que tu as fait. 

 

Voilà la diffusion de ce message a un nom... Carlos Peirats! 

 

Cet homme a pris la décision, pour protéger sa pseudo réputation, d'entacher celle de quelqu'un d'autre qu'il ne connait pas... Cet homme, Carlos Peirats, n'a, à aucun moment pris en compte, au delà du préjudice que j'ai subi, que mes proches aient pu être blessés par sa décision personnelle de publier ce message. 

 

Cet homme, Carlos Peirats reste convaincu qu'il n'a rien à se reprocher...

 

Je ne suis pas du genre à me laisser faire. Je suis fort et je m'en remettrai! Mais je n'ose pas imaginer un seul instant ce qui se serait passé, si le nom présent dans le message était celui d'une personne fragile psychologiquement. Quelle issue dramatique aurait pu se produire dans ce cas? On a vu des jeunes se suicider pour ce qui s'apparente à du harcèlement! 

 

Oui Carlos Peirats, tu as agi de la manière la plus inconséquente qui soit... Tu t'es rendu coupable d'un délit. Dans cette affaire ce n'est pas toi la victime, contrairement à ce que tu laisses croire sur ta page... Non tu es un bourreau! 

 

Je dénonce les agissements de cet homme, commes ceux d'autres qui se sentent tellement supérieurs au reste du monde, qu'ils en oublient qu'ils ne sont pas au dessus des lois. Que Facebook n'est pas un espace publque où l'on peut tout dire en toute impunité et dans l'irrespect des individus et de leur vie privée. 

 

Je pense aux victimes de ce genre d'individus sans scrupules qui ne servent que leurs propres intérêts, quelque soit le mal qu'ils peuvent faire. 

 

A ces victimes,  je leur dis de tenir bon, d'en parler autour d'eux, qu'il y a des solutions légales pour agir contre des Carlos Peirats! Que c'est les victimes qui auront le dernier mot!!! 

 

A Carlos Peirats, je dis que je n'ai que du mépris pour lui, comme celui qu'il a eu pour moi par ses actes et par les commentaires limite diffmants qu'il continue de laisser sur son mur, certes concernant d'autres et pas moi, sous prétexte qu'il a le droit d'écrire ce qu'il veut...  

 

N'ayant pas la possibilité de m'expliquer sur sa page, je me permets donc d'utiliser les armes qui sont les miennes, mes mots, ce blog, pour expliquer ce que j'ai ressenti et continue de ressentir. Parce que ça ne concerne pas que moi, mais, que cela peut vous arriver demain et que l'on ne peut pas, que l'on ne doit pas se laisser faire sans réagir!  

 

J’ajouterai, que j’ai pris le soin, moi, de l’informer de la publication de cet article, et du fait que je le citerai nommément (je tiens à la disposition de qui les voudra, les éléments qui prouvent ce que je viens de décrire) et que je partagerai le message qu’il m’a envoyé lundi…

 

Voilà j’en ai fini avec cette histoire, je vais passer à autre chose avec un bonheur incommensurable, parce que j’aime la vie et ce qu’elle apporte, et que je sais que pour tout acte, il y a une facture, et que le revers de la médaille ça peut faire très mal… N’est-ce pas Carlos Peirats ?

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents