Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Arras... "Roulez Carrosses" au coeur de l'Artois!

Publié par Christophe Gheeraert sur 4 Avril 2013, 14:14pm

Catégories : #Exposition

800px-Arras Hôtel de ville (façade sud-est)

Façade sud-est de l'hotel de ville d'Arras

 

Après Cassel et Calais, je vous invite à poursuivre cette découverte du Nord-Pas-de-Calais. Aujourd'hui notre étape est Arras, qu'une célèbre chanson de comiques troupiers indique comme étant le chef lieu du Pas-de-Calais.

 

Connue pour son architecture typiquement flamande, la capitale de l'Artois, n'est pas née de la dernière pluie. puisque l'on a retrouvé des traces de la présence de l'homme de Neanderthal, il y a donc plus de 200 000 ans.

 

Vers 56 avant JC, la région est conquise par les romains, lors de la guerre des Gaules et en 15 avant JC, le village de Nemetacum est fondé. Très vite il devient la capitale des Atrebates, d'où est sans doute tiré le nom. La ville deviendra Arras au XIIème siècle.

 

Au moyen-âge, l'industrie textile et plus particulièrement, la draperie et la tapisserie, fait la réputation d'Arras, qui est également la résidence privilégiée des Comtes de Flandre.

 

Du XIV au XVème siècle, Arras entre dans le giron des Bourguignons. La paix d’Arras de 1435 réconcilie les Valois de France et de Bourgogne, et met fin aux guerres commencées en 1345.

 

De 1459 à 1461, Arras fut le théâtre d'une violente persécution dirigée contre des hommes et des femmes que l'inquisiteur du Diocèse accusait de se rendre au sabat des sorciers. C'est ainsi que s'ouvre l'un des plus célèbre procès en sorcellerie, connu sous le nom de vauderie d'Arras. Ce n'est que trente ans plus tard que les victimes de ce procès furent rétablies dans leur honneur et leurs biens par le Parlement de Paris.

 

Au début du XVIème siècle, Arras fait l'objet des convoitises de François 1er et Charles Quint tout comme l'Artois. Le traité de Madrid de 1526 signe le rattachement de la ville aux Pays-Bas espagnols. Cependant, ce traité ne fut pas respecté par François 1er, puisque les conflits continuèrent jusqu'à la fin de son règne.

 

Lors de la Réforme qui enflamma la région, Arras resta fidèle au camp catholique et signifia sa loyauté au Royaume d'Espagne lors de l'Union d'Arras en 1579.

 

Reprise par Louis XIII en 1640, puis assiégée à nouveau par les Espagnols en 1654, la ville fut définitivement rattachée au Royaume de France en 1659 par le traité des Pyrénées.

 

A la moitié du XVIIIème siècle, la ville compte de moins en moins de fabricants textile. L'activité se tourne alors vers l'alimentation et l'artisanat.

 

Durant la révolution, Arras dont est originaire Robespierre, va vivre La terreur, sous la direction de Joseph Lebon qui, de novembre 1793 à aout 1794, instaure des restrictions alimentaires aux habitants, ordonne 400 exécutions et la destrusction de nombreux édifices religieux..

 

Alors qu'avec la révolution industrielle, Lille et sa région se développe, Arras, voit sa démographie stagnait au XIXème. Cependant, Emile Legrelle, l'un des maires de la ville, décide de démanteler une partie des remparts de la ville afin d'établir de larges boulevards périphériques, de réaliser un réseau d'égouts et surtout de se doter d'une nouvelle gare, en 1898.

 

Durant la première guerre mondiale, Arras qui ne se trouve qu'à moins de 10 kilomètres du front est aux trois quarts détruit.

 

Après la guerre, la ville sera reconstruite à l'identique.

 

Place des héros Arras

Place des Héros Arras

 

A la fin de la seconde guerre mondiale, Arras perd une partie de son activité commerciale et économique. Il faut attendre l'arrivée de l'Université de l"Artois et de la gare TGV, ainsi que la mise en service du réseau autoroutier, pour que la ville trouve un nouvel essor.

 

La vie culturelle fait partie des préoccupations d'Arras. et le médiatique Main Square Festival, n'y est pas étranger. Sa réputation a permis a ses organisateurs de voir des groupes tels que Muse, Linkin Park, Depeche Mode, Tryo, Black Eyed Peas, Radiohead ou encore Prince s'y produire.

 

Depuis 2001, Arras accueille également les soirées d'ouverture et de clôture du festival de musiques actuelles MusiKampus, qui offre une scène à des jeunes groupes du Nord-Pas-de-Calais et a une programmation de groupe de renommée nationale et Européenne.

 

La ville est également le théâtre du Festival international du film d'Arras.

 

Arras est fier de son partmoine culturel et de ses monuments. Ainsi l'Abbaye Saint-Vaast, considérée comme le plus grand centre conventuel du XVIIIème siècle, accueille le Musée des Beaux-Arts.

 

Créé à l'époque révolutionnaire, ce musée présente des collections diversifiées parmi lesquelles des sculptures médiévales, des peintures des Pays-Bas, et des tableaux français du XVIIème siècle. On y trouve aussi des céramiques du XVIIIème, des salles consacrées aux arts graphiques, à la photographie, à l'histoire naturelle...

 

En 2011, Le Musée des Beaux-Arts a signé un partenariat avec le chateau de Versailles. C'est dans ce cadre que l'exposition Roulez Carrosses! est présentée actuellement et jusqu'au 10 novembre 2013.

 

Roulez-carrosses-copie-1.jpg

 

Il s'agit d'un véritable évènement, puisque c'est la première fois en France, qu'une exposition est consacrée aux véhicules hippomobiles.

 

De Louis XIV à la IIIe République, ces véhicules méconnus nous permettent de parcourir l’Histoire de France. Sur 1000 m², ces œuvres présentées chronologiquement sont intégrées dans une scénographie innovante alliant restitutions, animations, immersion et multimédia.

 

Tableaux, sculptures, traîneaux, chaises à porteurs, harnachements de chevaux, ainsi que plusieurs carrosses exceptionnels tels que les voitures du cortège du mariage de Napoléon Ier, le carrosse du sacre de Charles X ou l’impressionnant char funèbre de Louis XVIII y sont mis en scène. 

 

Au delà de l'aspect historique de cette exposition, cette dernière permet de comprendre le fonctionnement et de découvrir l'évolution de ces voitures hippomobiles.

 

Les vacances de printemps ne sont plus très loin et c'est la période où l'on cherche des idées de sorties qui plairont à toute la famille. Un petit tour à Arras devrait satisfaire tout le monde.

 

 

 

  Roulez Carrosses! Exposition jusqu'au 10 novembre 2013, Musée des Beaux-Arts 22 rue Paul Doumer 62000 Arras. 

 

 

http://www.versaillesarras.com/index.php/fr/


http://www.musenor.com/Les-Musees/Arras-Musee-des-Beaux-Arts

 

http://www.arras.fr/

 

http://www.ot-arras.fr/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents