Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Les Jardins de Tivoli à Copenhague: Un Royaume dans le Royaume.

Publié par Christophe Ghéeraert sur 4 Septembre 2017, 14:57pm

Catégories : #Parcs d'attraction, #concerts, #théâtre, #Monuments, #Patrimoine, #Villes de culture, #Idées de sorties

Et oui la période estivale se termine et notre voyage dans les parcs d'attractions également. Ultime destination Copenhague et les Jardins de Tivoli. Un lieu hors du temps en plein coeur de la capitale danoise. 

 

On l'a vu tout au long de notre voyage, les parcs à thème sont souvent en périphérie des villes. Surprenant donc de trouver un parc d'attractions à proximité de la gare et de l'hotel de ville de Copenhague. Enfin pas vraiment, ce luna park est une véritable institution et demeure l'un des plus visités d'Europe avec 4.460.000 visiteurs en 2016. Allez on y va! 

 

L'un des plus anciens parcs d'attractions d'Europe... 

Tout commence dans l'esprit d'un homme du XIXème siècle : Georg Carstensen. Il a une idée simple et efficace. "Lorsque le peuple s'amuse, il ne pense pas à la politique." C'est ainsi qu'il réussit à convaincre le roi Christian VIII du Danemark de lui louer un terrain d'environ 61.000 m² à l'extérieur de Vesterport (Porte de l'Ouest) à Copenhague. 

 

                                            Georg Carstensen

C'est ainsi que le parc de Tivoli voit le jour! Inauguré le 15 aout 1843, sous le nom de Tivoli & Vauxhall, il connait immédiatement le succès. 

Mais d'où vient le nom de Tivoli? Certes il évoque l'Italie. La ville dans laquelle on trouve la Villa d'Este  et ses jardins renaissance. 

Mais l'inspiration est aussi et avant tout bien française... En effet, les Jardins de Tivoli est un parc de loisirs qui a fait les belles heures de Paris entre 1732 et 1842. Situés dans l'actuel quartier Saint Georges (9ème arrondissement), ils étaient connus pour être un lieu de divertissement et de libertinage. 

Mais revenons à nos moutons... En 1843, ce sont deux attractions qui s'offrent au public, un manège et des montagnes russes. 

La magie opère aussi par la beauté du lieu. Dès l'ouverture Georg Carstensen a une vision originale de ce qu'un parc de loisirs doit offrir à ses visiteurs. L'une des caractéristiques du Tivoli, est la richesse de ses espaces verts, avec entre autres ses tilleuls qui bordent des ruelles en zigzag (suivant le fossé qui longeait le parc à l'origine). 

 

                                        Tivoli en 1892

Des bâtiments viennent donner un cachet supplémentaire. On y trouve le Théâtre de la Comédie, le Nimb ou encore le Glass Hall Theater, dans lequel de nombreux spectacles sont organisés. Il ne reste que des fragments des constructions originales qui étaient en bois. Mais les bâtiments actuels ont repris l'esprit de ce qu'avait imaginé Carstensen. 

A l'image du royaume dans lequel il se trouve Les Jardins de Tivoli constituent un véritable royaume en miniature qui compte son roi et sa reine et sa propre garde royale que l'on peut voir défiler dans les allées du parc. 

En 1844, une petite ile est rattachée au parc. Pour l'anecdote, à l'origine l'entrée à cette ile était payante. Mais seuls les amoureux étaient prêt à débourser pour y entrer. Aussi pour éviter les ébats de ces derniers, on a décidé d'en rendre l'accès libre! 

Au fil du temps, le parc a évolué de façon à offrir au public des attractions, des concerts et des spectacles. 

 

 

La quiétude des lieux aurait pu être éternelle. Mais le Tivoli, comme Copenhague et le Danemark  a connu des heures sombres. 

Ainsi, en 1944 les nazis voulant réduire à néant la culture danoise ont incendié les batiments du célèbre jardin. 

C'était sans compter sur la détermination des danois qui ont mis en place des bâtiments temporaires permettant au parc de reprendre son activité. 

Parmi les célébrités qui ont joué dans le parc, notamment au Glass Hall Theater, on compte Marlene Dietrich. 

Et le Tivoli a connu des visiteurs célèbres, à commencer par un auteur incontournable, Hans Christian Andersen à qui l'on doit des contes célèbres tels que La Petite Fille aux Alumettes. 

En 1951, un américain qui s'est fait un nom dans la production de dessins animés, fait un séjour en Europe. Il visite Tivoli. Son nom : Walt Disney. On dit qu'il y aurait trouvé l'inspiration pour son Disneyland. 

Au fil du temps, la ville a bien changé, mais les Jardins de Tivoli ont su préserver leur charme d'antan. Ainsi l'entrée principale n'a pas changé de place depuis la construction. 

 

 

Un parc famillial où il fait bon se promener.... 

 

Rien de plus simple que d'improviser une journée aux Jardins de Tivoli. Pas besoin en effet de faire de longs trajets pour s'y rendre puisque le parc se situe au coeur de Copenhague. Et lorsqu'on découvre la capitale Danoise, une visite à Tivoli s'impose pour comprendre la mentalité de ceux que l'on qualifie souvent de méditérrannéens du nord! 

Le parc a un côté désuet que l'on apprécie. Ici c'est le mélange parfait de l'atmosphère paisible et des manèges à sensations. 

 

Tivoli Boys Guards Crédit photo Tivoli

 

Au détour des allées, vous pourrez ainsi croiser la parade des Tivoli Boys Gards ou la calèche des souverains des lieux. 

Ici la culture est bien présente. Des concerts sont organisés tout au long de l'année. Et c'est à Tivoli que se tient l'un des plus importants festivals de musique classique de Scandinavie. 

Vous pourrez assister également à l'une des représentations du théâtre Pantomine. Ce magnifique théâtre chinois, dont le rideau de scène s'ouvre et se ferme comme une roue de paon, est l'un des premiers bâtiments du parc. Il voit le jour en 1874 et l'on doit sa conception à Vilhelm Dahlerup. 

 

Théâtre Pantomime Tivoli. 

Depuis sa création, il laisse la part belle à la Comedia dell'Arte. Et l'on peut y applaudir des personnages comme Colombine ou encore Arlequin. 

Les Jardins de Tivoli compte également une grande salle de concert, dans laquelle se tient le Festival de Danse de Copenhague. C'est aussi le lieu de résidence de l'Orchestre Symphonique de Tivoli qui donne chaque année une cinquantaine de concerts. 

Quant au Glasalen, il accueille de nombreuses revues et concerts. 

Une atmosphère toute particulière qui donne l'impression de remonter le temps. Et cela dès l'entrée. Les contrôleurs de billets, sont vétus tels des portiers de palace ou des garçons de piste de cirque, avec leurs tenues à boutons dorés, casquettes et gants blancs... 

 

      Le nimb

Et c'est un peu dans un luna park de la fin du XIXème siècle que l'on pénètre. Carrousel, pêche au canard, stands de tir, côtoient les autos tamponeuses, les labyrinthes de verre et les trains fantômes. 

Mais les montagnes russes modernes, grandes roues et attractions à sensations fortes ne sont pas en reste. 

Ainsi les plus téméraires pourront prendre place dans le Démon ou Vertigo, dont la vitesse de pointe s'élève à 100 km/h. Sans oublier le Golden Tower ou le Merry Corner. 

 

 

Si vous souhaitez découvrir ce qu'est la force centrifuge 4G, rien de plus simple! Il vous suffit de vous rendre dans l'univers dédié à l'astronome danois Tycho Brahe. Vous pourrez alors voyager sur le dos d'un aigle, piloter un engin spatial de la Drop Tower ou du Little Power. 

Tivoli, comme c'est le cas pour tous les parcs d'attractions, essaie d'être à la pointe en matière de nouveautés. 

Cependant, le parc est confronté à une difficulté majeure : sa situation. Le fait qu'il se trouve en plein coeur de la ville rend impossible toute extension... 

Il faut donc faire preuve d'une inventivité permanente. Et les Danois sont doués pour ça. C'est ce qui fait de Tivoli un parc à nul autre pareil. Un endroit mêlant traditions et modernité. Un havre de paix et un lieu dans lequel chaque membre de la famille passera une excellente journée. 

 

 

 

Et demain? 

Tivoli est actuellement 5ème au palmarès des parcs les plus visités d'Europe, c'est aussi l'un des plus anciens avec ses 174 ans d'existence. Un record! 

Certes, le climat danois fait que le parc ne peut ouvrir ses portes toute l'année. Mais ce n'est pas moins de trois saisons par an qui sont proposées aux visiteurs : Une saison estivale de mai à septembre, Halloween et Noël. De quoi découvrir Tivoli sous différents aspects. 

Au delà de la trentaine d'attractions et ses spectacles, Tivoli c'est aussi des restaurants, des bars, des stands, 400.000 fleurs, un jazz band... Bref, un lieu incontournable du mode de vie danois! 

A l'occasion des 170 ans du parc, le PDG Lars Liebst disait : 

"Si je devais décrire ce qu'est le Tivoli, je dirai que c'est varié. Le Tivoli a toujours été pour tout le monde. On doit continuer à être à la hauteur de nos hôtes et en même temps offrir une expérience positive et excitante qu'ils conseilleront aux autres. On partage l'héritage de Georg Carstensen et on se rappelle de ses mots, le Tivoli ne sera jamais fini..."

 

C'est ainsi la philosophie des Jardins de Tivoli. Une vision d'un homme qui a su créer un lieu unique qui perdure et n'en finit pas de séduire des générations entières. Les enfants qui visitent actuellement le parc, y viendront sans doute avec leurs propres enfants, voire leurs petits enfants, une tradition ! 

 

Tivoli est donc une expérience unique qui vous attend! L'ultime étape de notre voyage à la découverte des parcs d'attractions d'Europe du Nord. J'espère que ces quelques chroniques vous auront permis de découvrir d'éventuelles futures destinations pour les grands enfants que nous sommes encore!  

 

 

Tivoli Gardens, Vesterbrogade 3, 1630 Copenhague Danemark. 

 

Pour en savoir plus : http://www.tivoligardens.com/en

Et sur Facebook : https://www.facebook.com/tivoli/

Les Jardins de Tivoli à Copenhague: Un Royaume dans le Royaume.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents