Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Oliver Twist : Un musical français à l'assaut de la Salle Gaveau.

Publié par Christophe Ghéeraert sur 6 Mars 2016, 10:28am

Catégories : #musique, #Théatre

 

Il y a quelques mois, un clip est arrivé jusqu'à moi, suscitant un certain intérêt... Il faut dire que le clip en question, était un très beau film réalisé par Pierre Nogueras.

 

Le but étant d'illustrer l'un des muscals qui va débarquer à Paris à la rentrée prochaine.

 

Le titre de la chanson... " Ce qu'il faut faire"... Le musical en question Oliver Twist.

 

 

Bon je sais ce que vous allez me dire... Oliver Twist ? Mais ça déjà été fait... Je vous l'accorde. Et j'avouerai que je me suis fait la même réflexion... Allant jusqu'à me demander ce qu'on pouvait apporter de nouveau à ce classique de la littérature anglaise et de la comédie musicale outre-manche...

 

La réponse je l'ai eue lors d'une présentation de ce nouveau musical à la Salle Gaveau, le 2 mars dernier. Et je peux vous le dire ce que j'ai entraperçu laisse présager un très beau spectacle à venir, qui va plaire à un large public !

 

 

Commençons par planter le décor... Oliver Twist est donc un roman écrit par Charles Dickens. Comme c'est souvent le cas au XIXème siècle, il s'agit à la base d'un feuilleton paru dans la revue Bentley's Miscellany, sous le titre "Oliver Twist or The Parish Boy's Progress" (Oliver Twist ou le Voyage de l'Enfant de la Paroisse), en 24 épisodes mensuels entre février 1837 et octobre 1839.

 

L'histoire est celle d'un jeune orphelin qui grandit entre privations et vexations dans l'orphelinat paroissial où il est né. Après avoir réclamé une portion de gruau supplémentaire, suite à un tirage au sort par ses camarades affamés, il est placé chez un croque-mort, d'où il s'échappe pour prendre la route en direction de Londres. C'est dans cette grande ville qu'il va rencontrer Artful Dodger, chef d'une bande de jeunes voleurs qui va l'emmener dans l'antre de son maître, le criminel Fagin...

 

Pour construire son histoire, Dickens s'est en partie inspirée de l'autobiographie de Robert Blincoe.

 

Mais c'est aussi dans sa propre enfance qu'il faut chercher pour comprendre ce qui fait la singularité de l'auteur... Son père est un joueur invétéré qui fut emprisonné pour des dettes de jeu. Et Charles fut contraint de travailler dans une fabrique de cirage à l'age de 12 ans, où il colle des étiquettes sur des bouteilles. Il reprend la route de l'école durant 3 ans, mais son éducation reste succinte et sa culture il la forge lui même à coups d'efforts personnels.


 

Au delà du grand auteur qu'il est, Dickens est avant tout un défenseur du droit des enfants, de l'éducation pour tous, de la condition des femmes, des prostituées...

 

Dans Oliver Twist , il décrit de façon réaliste les bas-fonds de la capitale anglaise et expose de quelle façon on traite les orphelins à l'époque victorienne, qui est aussi l'ère industrielle, dans laquelle certains vont réussir et s'enrichir, et d'autres, beaucoup plus nombreux vont rester sur le pavé !


 

 

Oliver Twist a fait l'objet de nombreuses adaptations sur petit ou grand écran, la dernière en date est celle de Roman Polanski. Le roman a eu également droit un traitement sur scène avec notamment une comédie musicale Oliver de Lionel Bart qui a rencontré le succès dès sa création en 1960.

 

 

Mais revenons à nos moutons... Dans cette adaptation française on reprend les ingrédients de l'histoire originale quelque peu remaniés... On y retrouve donc ..’Oliver Twist, un jeune garçon de 15 ans qui s’échappe de la maison de redressement pour aller découvrir le monde et retrouver une  famille qu’il pense perdue.

 

À Londres, il ne fait pas bon vivre sans protection et sans argent pour se nourrir mais grâce à une rencontre qu’il va faire au marché, Oliver va être enrôlé par une bande de voleurs aux mœurs douteuses. Fagin et Sax, à la tête de cette bande, vont lui apporter de la nourriture et des habits propres en échange de quelques tours de passe-passe.

 

Heureusement pour lui, dans ce gang sans scrupule, il y a Kens, un jeune voleur espiègle et rusé qui deviendra un ami fidèle et Nancy, une demoiselle au grand cœur qui lui apportera son aide dans sa quête de famille.

 

Après une arrestation pour un vol qu’il n’a pas commis, Oliver fait la connaissance de M. Brownlow, un vieil homme riche et solitaire.


Cette rencontre pourrait bien changer sa vie à jamais…

 

Cette plongée dans le Londres du XIXème on la doit à Christopher Delarue, qui a écrit textes et livret, sur des mélodies composées par Shay Alon. Leur version respecte les codes de la comédie musicale anglo-saxonne, et donne la part belle aux émotions, puisque on nous promet des rires et des larmes... Avec une idée forte qui résume assez bien cette histoire "A la Force de ses rêves, il a changé son destin"...

 

 

On ne le répêtera jamais assez un spectacle se forge au fil des rencontres... Et on en a la preuve ici puisque très vite Ladislas Chollat, après avoir écouté les démos du spectacle a eu envie de faire partie de l'aventure. Celui qui est l'un des metteurs en scène les plus recherchés actuellement ( il a mis en scène les pièces de Florian Zeller, mais aussi Momo avec Muriel Robin, Deux Hommes Nus, ou encore Résiste) a même reporté certains de ses projets pour se consacrer à Oliver Twist. Selon lui le livre est un roman classique et le respect de l'époque viendra des décors et des costumes; Quant à la modernité, elle nait du livret et de la musique qui permettra au spectacle de venir jusqu'au public.

 

La production suit tout autant le projet, avec une philosophie qu'il faut souligner: proposer un beau spectacle, familial et à dimension humaine. C'est particulièrement appréciable puisqu'il s'agit d'une création française. C'est donc 15 comédiens et 7 musicens qui seront présents sur scène, 50 costumes, des décors évoquant le Londres de l'ère victorienne, pour donner vie à cet Oliver Twist.

 

Encore fallait-il trouver l'écrin à même d'accueillir ce petit bijou... Là encore c'est une question de rencontre! Celle avec Jean-Marie Fournier et son épouse qui dirigent la Salle Gaveau et qui ont permis que cette dernière ne devienne pas un parking.

 

La Salle Gaveau présente des avantages indéniables une acoustique exceptionnelle et une proximité entre les artistes et le public. Cependant, il est difficile pour l'heure, de se projeter dans une configuration théâtrale, la salle se prêtant plus aux concerts classiques. Accueillir un musical sera donc une grande première et des travaux sont prévus telles que l'ouverture de trappes sur la scène. Ladislas Chollat semble d'ailleurs confiant quant au résultat final, puisqu'il a vu la maquette des décors... Selon Jean-Marie Fournier, il y aura des cheminées sur scène!

 

 

Lors de la présentation du spectacle nous avons eu droit à trois extraits en présence d'une partie de la troupe. Jour après jour, interprêtée par l'ensemble, Ce qu'il faut faire, chantée par Nicolas Motet et Fastoche par Arnaud Léonard... Et ça donne le ton! Frustrant parce qu'on aimerait en entendre plus, certes, mais surtout fabuleux parce que ça donne envie de voir le spectacle!

 

Et la distribution est une autre des bonnes raions qui poussent à croire en ce musical ! A commencer par la présence de Nicolas Motet qui sera Oliver Twist. A 16 ans, celui qui est arrivé demi-finaliste dans:l'émission The Voice Kids, est incroyable de justesse et de puissance, dans son interprétation.

 

Récemment on a appris que Prisca Demarez, actuellement dans Cats, ferait partie de l'aventure en jouant le rôle de Nancy. Mais citons l'ensemble de la troupe : Benoît Cauden, David Alexis, Arnaud Léonard, Jeff Broussoux, Catherine Arondel, Gilles Vajou, Hervé Lewandowski, Marina Pangos, Sébastien Valter, Christopher Delarue, Jennifer Barre, Juliette Behar, Théa Anceau et Xavier Ecary. 

 

Tous sont issus du monde du théâtre musical, et nous avons eu l'occasion de parler de certains d'entre eux, sur ces pages, en fonction des spectacles auxquels ils ont participé.

 

 

Ce mercredi soir, après ce show case, j'ai pu discuter avec deux des membres de la troupe d'Oliver Twist, Théa Anceau et Xavier Ecary. Tous deux sont enthousiastes par rapport à ce muscal. Pour Théa, qui a tout juste 17 ans, c'est le premier grand spectacle auquel elle participe et ce ne sera sans doute pas le dernier. Touchant de voir les étoiles dans ses yeux, pendant que nous parlions de son ressenti.

 

Elle me disait que, contrairement à d'autres shows, faire partie de l'ensemble d'Oliver Twist, ce n'était pas être noyé dans la masse, mais avoir la possibilité de s'exprimer tant en chanson que dans le jeu, puisque chaque comédien a des répliques à donner.

 

Quant à Xavier Ecary, il a participé à Edges, et jouera en juin prochain dans 25ème concours annuel d’orthographe du comté de Putman, avec Les Barrés de Broadway. Il participe également au groupe BlueBerry Cats, que je vous invite vivement à découvrir!

 

Bref, Oliver Twist sera sans doute l'un des évènements de la rentrée 2016 et nous en reparlerons. Les répétitions viennent de commencer et c'est un projet auquel nous croyons tout particulièrement... On essaiera donc de vous donner des nouvelles régulièrement.

 

 

Oliver Twist, un musical de Shay Alon et Christopher Delarue d'après le roman de Charles Dickens, mise en scène de Ladislas Chollat, avec Nicolas Motet, Benoît Cauden, David Alexis, Arnaud Léonard, Prisca Demarez, Jeff Broussoux, Catherine Arondel, Gilles Vajou, Hervé Lewandowski, Marina Pangos, Sébastien Valter, Christopher Delarue, Jennifer Barre, Juliette Behar, Théa Anceau et Xavier Ecary. 

 

A partir du 23 septembre à la Salle Gaveau, 45-47 rue de La Boétie 75008 Paris.

 

Pour en savoir plus : http://www.olivertwist-lemusical.fr/

Et sur Facebook : https://www.facebook.com/olivertwistlemusical

Oliver Twist : Un musical français à l'assaut de la Salle Gaveau.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents