Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


RIP Maya Angelou...

Publié par Christophe Gheeraert sur 28 Mai 2014, 18:56pm

Catégories : #Littérature

 

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris aujourd'hui, le décès de cette grande dame qu'était Maya Angelou. Tout à la fois poétesse, auteure, comédienne, elle a tenu également plusieurs chaire dans différentes université... De par son parcours et ses combats elle a été l'une des voix du mouvement américain pour les droits civils. Ses ouvrages sont d'ailleurs étudiés dans les écoles. 

 

Il était donc impensable pour moi de ne pas lui rendre hommage. Il faut dire que sa vie est tout simplement incroyable. 

 

Maya Angelou, de son vrai nom Margaret Johnson est née le 4 avril 1928 à Saint-Louis, dans le Missouri. Elle n'est encore qu'un bébé lorsque ses parents déménagent en Californie. Mais en cette fin des années 20, en pleine crise, comme c'est le cas pour de nombreuses familles noires, les parents de la petite Margaret ne peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants. Elle et son frère aîné sont donc envoyés chez leur grand-mère paternelle dans un petite ville de l'Arkansas, Stamps. 

 

 

L'Arkansas est un des états du Sud. La ségrégation y est donc exercée. Une enfance difficile placée sous le signe de la différence et de la pauvreté. Elle restera à Stamps jusqu'à l'âge de 7 ans. Ses parents étant séparés, Margaret et son frère partent vivre avec leur mère, Vivian à Saint-Louis. Elle sera violée par le compagnon de sa mère.

 

Il sera jugé pour ce viol. Après le procès, Maya cesse de parler. Elle est alors renvoyée chez sa grand-mère à Stamps. La confiance en elle et la parole, elle les retrouve grâce à une femme du nom de Madame Flowers qui lui donne le goût de la littérature. De retour en Californie, elle fréquente une école privée dont elle est la première élève noire. Elle se montre une étudiante très douée. 

 

 

Avant même d'avoir 20 ans, Maya Angelou est devenue cuisinière, puis danseuse et chanteuse. Elle élève seule son fils Guy, fréquente Billie Holyday. Puis elle part à Harlem où elle continue ses activités artistiques. Elle jouera entre autres dans Porgy and Bess et dans la pièce Les Nègres de Jean Genet. 

 

 

Elle fait la connaissance d'un des compagnons de lutte de Nelson Mandela, le Sud-africain Vusumzi Make, dont elle tombe amoureuse. Elle s'installera avec lui en Egypte. Lorsque leur histoire se termine, elle va vivre avec son fils au Ghana. Elle va y rencontrer Malcom X. Elle rentre aux Etats-Unis en 1965 et va travailler aux côtés de Malcom X, jusquà l'assassinat de ce dernier. Elle devient par la suite la coordinatrice de la section new-yorkaise de l'organisation de Martin Luther King. Le célèbre pasteur sera abattu lorsque Maya fête son quarantième anniversaire. 

 

 

L'écrivain James Baldwin l'incite à écrire. Elle se lance donc dans la rédaction d'un premier ouvrage, "I know why the caged bird sings" (Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage), dans lequel elle raconte son histoire. Elle publiera plusieurs ouvrages, parmi lesquels un recueil de poèmes "Just give me a cool drink of water fore I die, mais également The heart of a black woman (Tant que je serai noire) ou encore "All God's children need travelling shoes (Un billet d'avion pour l'Afrique). 

 

Elle a parcouru le monde et en a profité pour apprendre plusieurs langues. Elle parlait ainsi le français, l'espagnol, l'italien et l'arabe. 

 

A partir de 1981, elle s'installe à Winstom-Salem en Caroline du Nord, où elle tient la chaire d'études américaines à l'université de Wake Forest. 

 

 

Militante dans l'âme et engagée politiquement, elle lit son poème "On the pulse of Morning" en 1993 lors du discours inaugural de Bill Clinton. En 1995, Maya Angelou a participé à la Million man march en tant qu'oratrice. 

 

 

Maya Angelou a influencé de nombreuses personnalités noires américaines, Oprah Winfrey entre autres. 

 

Maya Angelou a donc tiré sa révérence aujourd'hui, des suites d'une longue maladie, comme on dit pudiquement, dans sa maison de Wintson-Salem. Elle avait 86 ans. 

 

J'avais découvert Maya Angelou en lisant il y a quelques années "Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage", puis "Tant que je serai noire". Son destin m'a bouleversé. Elle était à la fois touchante et forte. Elle livrait son parcours de femme noire indépendante bien en avance sur son temps! 

 

 

Je ne peux que vous conseiller de lire ces ouvrages si vous ne la connaissiez pas. Elle est et restera un symbole des afro-américains et de leurs combats dans une Amérique pas si lointaine que ça... 

 

Repose en paix Maya Angelou... 

 

RIP Maya Angelou...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents