Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


Le Bal des Vampires : La valse des news pour le musical

Publié par Christophe Gheeraert sur 1 Mai 2014, 14:28pm

Catégories : #Théatre

 

Si l'information avait échappé à certains, depuis quelques mois Stage Entertainment France communique sur son nouveau spectacle qui sera à l'affiche duThéâtre Mogador la saison prochaine... 

 

Nouveau? Pas vraiment, puisque Le Bal des Vampires est un spectacle musical qui a quelques années de vol... La sortie du premier extrait de la version française, me donne l'occasion de parler de cette comédie musicale qui a tout pour être un spectacle culte. 

 

 

Je sais... J'entends déjà les commentaires me disant "Mais de quoi tu parles? Le Bal des Vampires, ce n'est pas une comédie musicale, c'est un film!"

 

Ce à quoi, je répondrais c'est les deux Mon Colonel! Allez on plonge dans le temps et on refait l'histoire...

 

 

En 1966, Gérard Brach et Roman Polanski se lancent dans l'écriture du scènario, d'un film qui, à sa façon, se moque des films d'épouvante, genre très en vogue à l'époque. Son titre Le Bal des Vampires... Le titre original est tout un programme... "The Fearless Vampire Killers, or Pardon me but your teeth are in my neck", que l'on pourrait traduire par "Les Tueurs de vampires intrépides, ou excusez-moi mais vos dents sont dans mon cou..."

 

Rien qu'avec ces indications, le ton est donné. Mais le pitch est tout aussi décalé. 

 

Le Professeur Abronsius et son assistant Alfred, s'évertuent depuis de nombreuses années à devenir de parfaits chasseurs de vampires. Cette mission les conduits au fin fond de la Transylvanie où ils trouvent refuge dans une auberge miteuse nichée dans la campagne. Alfred tombe amoureux de la fille des aubergistes, la belle Sarah, juste avant que cette dernière ne soit enlevée. Alors qu'ils partent à sa recherche, Abronsius et Alfred arrivent au château du Comte Von Krolock et de son fils, au moment où ils préparent le bal annuel des vampires... 

 

 

A la lecture du scénario, Filmways et la MGM proposent de produire le film. Pour le rôle de Sarah, ils imposent une jeune comédienne, Sharon Tate, qui aura une fin tragique (elle fut assassinée sauvagement le 9 aout 1969, alors qu'elle était enceinte de 8 mois). De cette dernière, Polanski (qui tomba amoureux d'elle et l'épousa) dira plus tard : "C'etait une fille exceptionnellement jolie (...) Elle n'avait ni la naïveté, ni la bêtise un peu folle qui caractérisent les starlettes sans cervelle". Polanski endosse le rôle d'Alfred. Pour le personnage du Professeur, qui oscille entre Einstein et Tournesol, le choix se porte sur le comédien Jack Gowran, avec qui Polanski a travaillé sur le film "Cul de Sac". "C'est un grand acteur de théâtre. Il a joué des pièces de Samuel Beckett dont il est un grand ami... Jack était tellement drôle, tellement bon comédien, que nous avons décidé avec Gérard Brach qu'il fallait refaire un film avec lui, tirer d'avantage de ses talents et nous avons écrit le rôle du Professeur Abronsius, dans Le Bal des Vampires, sur mesure pour lui". 

 

 

Le tournage se déroule au nord de l'Italie, dans les Dolomites, à Ortisei, et toutes les scènes intérieures sont filmées en Angleterre, aux Studios MGM, puis d'Eltree et Pinewood. Roman Polanski est un réalisateur exigeant qui n'hésite pas à refaire certaines prises jusqu'à 70 fois, ce qui va provoquer des tensions avec les syndicats. "J'ai surtout essayé d'imiter un peu les films anglais de la Hammer, mais en le rendant plus beau, plus composé, comme des illustrations des contes de fées ; j'ai stylisé un style, si vous voulez"...

 

La scène finale du bal se veut une référence au film "Le Baiser du Vampire", sorti en 1962. Dans le reste du film, de nombreux éléments font penser aux long métrages de Terrence Fischer et Roger Corman. "Ce qui compte c'est l'ancrage dans le concret. Même dans le cas du film fantastique, du film d'utopie, il faut créer une culture concrète dans le pays que vous inventez, des costumes, des objets..."

 

Jugeant certaines scènes trop tendancieuses, la MGM envoie plusieurs notes à Polanski pour lui demander d'aseptiser son film. "Vous éviterez s'il vous plaît toute insistance sur le décolleté de la fille (...) Nous vous demandons d'éliminer l'espression : Un petit coup vite fait? (...) Nous ne pouvons pas approuver la réplique : Je vais vous la coller quelque part.". 

 

Malgré tout Roman Polanski finit le tournage de son film et en confie la musique à Krzystof Komeda. 

 

Le film sort en février 1967 en Grande-Bretagne, puis en novembre de la même année aux Etats-Unis, dans une version remaniée et édulcorée. Il arrive enfin sur les écrans français, tel un poisson, le 1er avril 1968. 

 

 

Aujourd'hui, Le Bal des Vampires est une référence des films du genre et on peut même dire qu'il fait partie des classiques. 

 

De là à ce que Le Bal des Vampires devienne un musical, il n'y a qu'un pas franchi en Autriche, 30 après sa sortie au cinéma. 

 

 

La comédie musicale "Tanz der Vampire", écrite par Michael Kunze, un auteur compositeur allemand à qui l'on doit aussi Elisabeth (1992) Mozart (1999) et Rebecca (2006), et le compositeur américain Jim Steinman, connu pour avoir écrit les plus grands titres de Meat Loaf et le tube planétaire "Total Eclipse of the Heart" (qui est l'un des thèmes du spectacle), est créée le 4 octobre 1997 à Vienne au Raimund Theater. C'est Roman Polanski qui en signe la mise en scène. Le spectacle est par la suite monté en Allemagne à Stutgart, Hambourg et Berlin. Il s'exporte aux Etats-Unis, dans une version éntièrement réécrite (chansons et livret) qui ne rencontrera pas le succès, contrairement aux différentes versions européennes (Polonaise, flamande, hongroise, estonienne, russe et finlandaise) ou japonnaise. Et la France dans l'histoire? 

 

 

Un vent sanguinaire s'est emparé de Paris, lorsque Stage Entertainment France a annoncé que Le Bal des Vampires serait leur prochaine production... 

 

 

Après des mois d'auditions, le 17 mars une grande partie du cast était présentée au Théâtre Mogador, lors d'une soirée parfaitement orchestrée, en présence de Roman Polanski en personne qui mettra en scène cette nouvelle version du Bal des Vampires. 

 

 

Mais la valse de la communication autour du musical ne pouvait pas en rester là. Ainsi il y a quelques jours, Stage mettait en ligne le clip du titre "La nuit restera éternelle", qui n'est autre que l'adaptation française du célèbre "Total Eclipse of the heart", un des tubes de l'année 1983 immortalisé par son interprète de l'époque Bonnie Tyler.  

 

 

Pour cette version française, on découvre Rafaelle Cohen (Les Dix Commandements, Sister Act, La Belle au Bois Dormant, La Vie Parisienne...) qui jouera le rôle de Sarah et Dumè (interprète du Shérif de Nottingham dans Robin des Bois avec M. Pokora) qui sera le Comte Von Krolock. L'adaptation est signée par Nicolas Nebot, qui depuis Mamma Mia a participé à toutes les productions de Stage en France. 

 

Un premier pas dans l'univers du Bal des Vampires version musical. Le public sera-t-il sensible à de nouvelles aventures des suceurs de sang de Transylvanie? C'est la question. Pour le savoir, rendez-vous le 16 octobre 2014 au Théâtre Mogador pour le début des représentations.

 

Toutes les informations sur le site : http://wwwwww.stage-entertainment.fr/le-bal-des-vampires

Quelques images de la version viennoise du spectacle...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents