Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi j'y crois!

Moi j'y crois!

Promotion des arts et de la culture.


The Rocky Horror Picture Show : Plus qu'un film... Un culte!

Publié par Christophe Gheeraert sur 12 Avril 2014, 09:13am

 

Il y a quelques jours, à l'occasion de la sortie du film "I am Divine", je vous parlais d'une des icônes de ce qu'on appelle les "Midnight Movies", Divine. Aujourd'hui, à la recherche d'une bonne idée de sortie "alternative", je me suis dit que ce serait sympathique d'évoquer un des joyaux de ces "Midnight Movies" :  le fameux Rocky Horror Picture Show! 

 

D'abord, revenons sur l'expression Midnight Movies... Ces films, trop trash pour être diffusés lors des séances classiques des salles et qui n'avaient rien pour devenir des succès commerciaux, étaient projetés après minuit, histoire de les rentabiliser à moindre coût et ils ont su gagner les faveurs d'un public underground qui en ont fait  des oeuvres cultes dont les auteurs inspirent encore les jeunes générations de cinéastes. C'est le cas du réalisateur John Waters, qui est l'une des pointures des Midnight Movies. 

 

Que faut-il pour qu'un film devienne culte et que 39 ans après sa sortie en salle, il soit toujours joué de nos jours? C'est un peu la question que l'on peut se poser quand on parle du Rocky Horror Picture Show! 

 

A l'origine de toute cette aventure, un homme, un comédien, Richard O'Brien. Au début des années 70, il fait partie de l'ensemble de la comédie musicale d'Andrew Llyod Weber et Tim Rice "Jesus Christ Superstar" qui se joue à Londres. Un soir, il va se faire renvoyer. 

 

Richard O' Brien

 

Ayant pas mal de temps de libre, O' Brien décide alors d'écrire sa propre comédie musicale. Brisant ainsi les règles qui régissent alors le genre! Il veut prendre le contre pied des grosses productions qui tiennent l'affiche à Londres et rendre un hommage aux films de série B et d'horreur qui ont marqué son adolescence, et évoquer une sexualité débridée sur de la musique Rock... 

 

Le résultat un spectacle totalement déjanté, jusqu'à dans son titre The Rocky Horror Show! 

 

 

On y suit les aventures de deux jeunes amoureux, Brad et Janet, qui sur la route de la maison de leur professeur de sciences,  vont voir un de leurs pneus éclater et cela, près d'une très étrange demeure. Voulant demander de l'aide aux habitants du lieu, ils vont être confrontés au propriétaire, le Docteur Frank N Furter, un travesti bisexuel qui vient de la planête Transexual de la galaxie Transylvania... Parmi les nombreux personnages tous plus bizarres les uns que les autres, il y a un maitre d'hotel inquiétant, Riff Raff, mais aussi Rocky, un homme parfait physiquement, mais sans cervelle, qui est la création du Docteur N Furter... On assiste ainsi à tous les évènements qui se déroulent lors d'une nuit que Brad et Janet ne sont pas prêts d'oublier... 

 

La première du spectacle a lieu le 19 juin 1973 à Londres et ne connait pas le succès immédiatement. Juste quelques dizaines de spectateurs inconscients sont venus voir Richard O'Brien (qui crée le rôle de Riff Raff) et un jeune comédien du nom de Tim Curry, qui devient pour l'occasion le Docteur Frank N Furter. Le bouche à oreille fait le reste et la comédie musicale obtient le prix du "Meilleur spectacle" de l'année 1974. 

 

Tim Curry (Crédit photo 20th Century Fox)

 

Mais l'aventure ne s'arrête pas à la scène... Le cinéma passe par là! Et c'est ainsi que le réalisateur Jim Sharman, se lance avec Richard O' Brien dans l'adaptation de ce musical pour le grand écran. 

 

Le tournage va commencer à la fin de l'année 1974. Le scénario se veut un hommage aux films produits par la Hammer. Un des lieux de tournage est le chateau Oakley Court, qui a servi de décor, entre autre,  à un film mythique "La Revanche de Frankenstein" de Peter Cushing. D'autres scènes seront tournées aux Bray Studios entre le 21 octobre et le 19 décembre 1974. 

 

Peter Hinwood, Tim Curry et Susan Sarandon (20th century fox)

 

Richard O' Brien et Tim Curry reprennent les rôles qu'ils ont créés sur scène et dans la distribution on compte Susan Sarandon (Janet), Barry Botswick (Brad), Peter Hinwood (Rocky) et un interprète incroyable, qui joue le rôle d'Eddie, et qui est devenu depuis une référence et un personnage culte lui-même, Meat Loaf! 

 

Meat Loaf (20 th Century Fox) 

 

Le Rocky Horror Picture Show sort en salle en 1975 et ne fonctionne pas très bien. Très vite le film est relegué à New York aux séances de Minuit, et va trouver son public. Petit à petit, un noyau dur de fans se constitue. Ils connaissent le film et les répliques par coeur. Au fil des séances des lignes de dialogues alternatives, souvent à connotation sexuelle et comique, sont intercalées aux répliques des personnages. 

 

 

C'est ainsi que les projections deviennent peu à peu interactives. D'abord des fans viennent grimés tels que les personnages du film, puis ils commencent à danser et à chanter les chansons du Rocky Horror Picture Show et enfin ils font vivre les scènes, devenues cultes, dans la salle avec la complicité du public. Ainsi on jette du riz lors de la scène du mariage, on sort le drapeau écossais, lorsque Brad s'exclame "Great Scot!", on joue du pistolet à eau, des confettis et du papier toilette... 

 

Cette atmosphère toute particulière on la retrouve, dans une des scènes d'un autre film culte, Fame d'Alan Parker. 

 

39 ans après la première projection du Rocky Horror Picture Show , le film est toujours projeté en salle, détenant ainsi le record de la plus longue exploitation de l'histoire du cinéma. 

 

 

Paris est l'une des villes où l'on peut continuer à voir le film sur grand écran. En effet tous les vendredis et samedis, le Studio Galande, organise des projections durant lesquelles, tout comme ce fut le cas à New York, le spectacle est autant dans la salle que sur l'écran! 

 

Deux troupes animent à leur façon les séances pour le plus grand plaisir des spectateurs. Tous les vendredis, la salle appartient aux No Good KIds et le samedi ils cèdent la place aux Sweet Transvestites, le fan club officiel français du Rocky Horror, qui au delà de l'animation du film a également créé un spectacle musical "Hommage au Rocky Horror", basé sur la pièce et propose régulièrement un Karaoke géant autour du film! 

 

Assister à l'une de ces projections est une expérience unique dont on ne se remet pas vraiment. Et il serait difficile d'aimer pleinement le film sans avoir, au moins une fois, été le cobaye volontaire de cette expérience... 

 

Ce n'est donc pas par hasard si en 2005 le Rocky Horror Picture Show a été sélectionné pour le National Film Regestry par le National Film Preservation, pour la conservation à la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis, en raison de son "Importance culturelle, historique et esthétique". 

 

La comédie musicale est régulièrement reprise à travers le monde. La dernière fois qu'elle a été jouée en France, c'était au  Casino de Paris, au milieu des années 90. Et l'on peut se demander pourquoi elle ne serait pas reprise chez nous aussi! Après tout les rêves les plus fous deviennent parfois des réalités! Richard O' Brien pourrait certainement nous en parler! 

 

 

Rocky Horror Picture Show, tous les vendredis et samedis à 22h00, au Studio Galande 42 rue Galande 75005 Paris. 

 

Toutes les informations : http://www.studiogalande.fr/

Page Officielle des No Good Kids : http://www.facebook.com/RhpsNoGoodKids

Le site des Sweet Tranvestites : http://www.rhps-paris.fr/

La bande-annonce du Rocky Horror Picture Show

Sweet Transvestite par Oliver Thornton pour les 40 ans du Rocky Horror Show (2013)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents